30 octobre 2008

VOIR UNE FEMMED’Annemarie SchwarzenbachTraduit de l’allemand par Étienne BarilierPréface Étienne BarilierPostface Alexis SchwarzenbachÉditions Métropolis - 107 pages Je viens de terminer le roman « Voir une femme » d’Annemarie Schwarzenbach. Je suis sans mot, sans voix. C’est magnifique, c’est de la poésie pendant 60 pages. Étienne Barilier écrit dans la préface « la narratrice parle de son désir et de son attente comme un incendie sur la neige… ». Quoi dire de plus, si ce n’est lisez-le ! Elle parle du... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 19:20 - Commentaires [4] - Permalien [#]

30 octobre 2008

Calme est la surface (sans faute d'orthographe !!)

Mais... j'ai fait une faute de frappe dans ce poème. Merci Marco, voilà, je l'ai corrigé, ce sera plus sympathique à lire, et plus compréhensible. À toujours vouloir faire les choses trop rapidement… Calme est la surfaceCalme est la surfaceau pays des flammes,rien n’est visible,tout est équilibre.Mais des choses ont coursà cet instant,tel l’éboulement chaudau cœur des montagnes.Ils le savent, les raresqui ont vu à travers les fissureset senti la chaleur frapper.Les gens sont attirés par les gensdans une faim de flammes sur... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 17:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]