13 janvier 2009

Poème d'Essenine

Allons baise, baise-moi, mordsjusqu'au sang, jusqu'au cri.Le ruissellement d'un cœur ardent ne souffre pas de froid désir. La cruche répandue de joyeux drilles ce n'est pas pour nous, car comprends-tu, petite amie ? sur terre nous n'avons qu'une vie Promène alentour tes regards et vois : à travers la ténèbre humidela lune, jaune corbeau, plane et vire là-haut. Allons, baise-moi ! Je le veux. Pourriture déjà me joue son petit air. Il a flairé ma mort, c'est clair, celui qui plane dans les hauteurs. Ô... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 13:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 janvier 2009

Décidément

Décidément,... j'ai oublié de mettre le nom du poète...!!!! C'est bien entendu Jaroslaw Seifert. Claude
Posté par jeanlau à 09:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 janvier 2009

Chanson sur la chevelure défaite

Chanson sur la chevelure défaite En chaussures souples, sans talon,vont des pieds de femme.Mais les yeux ne veulent pas encore dormir.Arrivée à la fenêtre, elle s'assit,en chaussures souples. Plus lourd de quelques larmes, le foulardde soie regagne sa cachette d'avant.Que pèse une larme ? Une question pour rire !Quel poids, pourtant, la solitude de la nuitplus lourde de quelques larmes ! La chevelure de son parfum, en silence,pleut sur le galbe colombin de son épauleet le peigne, soulevé par la main,redescend,... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 08:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]