Exposition Claude Monet, l’œil impressioniste
Musée Marmottan, Paris.
16 octobre 2008 - 15 février 2009

atelier_de_monet
Portrait de Claude Monet (1840-1926),
photographié par Henri Manuel

Hier, je suis allée contempler l’exposition Monet au Musée Marmottan à Paris. Il faut dire qu’il était temps, c’était le dernier jour. Une soixantaine de toiles provenant du monde entier y étaient exposées (États-Unis, Irlande, Scandinavie etc).
Quels plaisirs, quels bonheurs, ces myriades de couleurs, de formes, de flous…
Monet était atteint de cataracte qui faisait qu’en vieillissant, il ne distinguait plus vraiment les formes et les couleurs (malgré les opérations subies). Les progrès de la recherche ont permis à des médecins d’essayer d’imaginer ce qu’il pouvait percevoir et de le comparer à certaines de ses peintures. L’expérience est très intéressante. En voyant ces exemples, on se rend compte de son génie, de tâches le plus souvent très sombres, peu contrastés, il faisait des tableaux chatoyants.

Les_roses_monet_1925_1926
Les roses, 1925-1926.
Huile sur toile (1.30 x 2.00)

J’ai adoré plonger dans cet univers, j’ai eu la chance qu’il y ait très peu de monde au moment où j’y étais, aussi, j’ai pu aisément savourer la proximité ou l’éloignement des tableaux. Ce qui change tout !!

Certaines toiles étaient projetées au sol et expliquées, pour  nous permettre de mieux appréhender l’idée de la surface et de l’omniprésence de la couleur.

Sans être « accablée » par les explications omniprésentes, il était passionnant de découvrir les façons de peindre de Monet, ses couleurs, ses habitudes… de voir sa palette, le nom des couleurs qu’il employait…

la_barque_monet_1887
La barque, 1887.
Huile sur toile (1.46 x 1.33)

Il a été un peu difficile de quitter cet univers tout en couleurs et en nuances, mais la meute repue de son repas dominical arrivait alors…

Je n’ai pas pris de photographies, je mets dans ce billet les cartes postales que j’ai acheté, il ne faut surtout pas se fier aux couleurs.

Claude