Lettre d’amour
De Sylvia Plath (1960)

sylvia_plath_copie

Pas facile de formuler le changement que tu as fait en moi.
Si je suis en vie maintenant, j’étais morte alors,
Bien que, comme une pierre, indifférente totalement,
je restais là immobile suivant mon habitude.
Tu ne m’as pas seulement bougée d’un pouce, non-
Ni même laissé ajuster mon petit œil nu
À nouveau vers le ciel, sans espoir, bien sûr,
De pouvoir saisir le bleu, ou les étoiles.
Ce n’est pas ça. Je dormais, disons : un serpent
Masqué parmi les roches noires comme une roche noire
dans le hiatus blanc de l’hiver-
Comme mes voisines, ne prenant aucun plaisir
À ce million de joues parfaitement polies
Qui se posaient à tout moment afin de faire fondre
Ma joue de basalte. Et elles devenaient larmes,
Anges pleurant sur des natures monotones,
Mais je n’étais pas convaincue. Ces larmes gelaient.
Chaque tête morte avait une visière de glace.
Et je continuais de dormir, comme un doigt tordu
La première chose que j’ai vue n’était que de l’air pur
Et ces gouttes enfermées qui montaient en rosée,

Limpides comme des esprits. Tout alentour
Beaucoup de pierres compactes et inexpressives
Je ne savais pas quoi faire de cela.
Je brillais, écaillée de mica,
et déroulée pour me déverser tel un fluide
Parmi les pattes d’oiseaux et les tiges des plantes.
Je ne me m’étais pas laissé bernée. Je t’ai reconnu aussitôt.
L’arbre et la pierre scintillaient, sans ombres.
La longueur de mes doigts a grandi, lucide comme du verre.
J’ai commencé à bourgeonner comme rameau de mars :

Un bras et une jambe, un bras, une jambe.
De pierre au nuage, ainsi je me suis élevée.
Maintenant je ressemble à uns sorte de dieu
Je flotte à travers l’air, âme tournoyante,
Aussi pure qu’un pain de glace. C’est un don.

S’il est une poète que j’aime particulièrement c’est bien Sylvia Plath !

Je suis en train de la relire, je ferai plus tard un commentaire sur ces lectures. Je ne sais pas s’il en est de même pour vous, mais moi, lorsque j’apprécie quelqu’un ou une œuvre, cela me rend timide et jai un mal fou à écrire sur le sujet !
Pour l’instant, je vous laisse avec cette lettre d’amour que j’ai trouvé sur le site d’esprit nomade. Je ne sais pas de qui est la traduction.

Si vous voulez écouter Sylvia Plath, je vous recommande ce lien : http://www.youtube.com/watch?v=6hHjctqSBwM

Il y a quelques vidéos très sympas sur youtube, telle que :

http://www.youtube.com/watch?v=uIYNQgoMB9E&feature=related

Claude