Sonnets Portugais XIV
Élisabeth Barrett Browning

Si tu dois m’aimer, que ce ne soit pour rien
D’autre que l’amour même. Ne dis pas :
« Je l’aime pour son sourire… son air… sa façon
Douce de parler… ; pour un tour de pensée
Qui s’accorde au mien, et c’est vrai, a éveillé
Tel jour un plaisant sentiment de bien-être »-
Car ces choses en soi, mon aimé, peuvent changer,
Ou changer pour toi… et l’amour ainsi tissé
Se détisser d’autant. Ne m’aime pas non plus
Parce que ta chère pitié sèche mes larmes !-
Elle pourrait oublier de pleurer, celle que
Longtemps tu consolas, et perdre ainsi ton amour.
Mais aime-moi pour l’amour, afin qu’à jamais
Tu continues d’aimer dans l’éternité de l’amour.

Sonnets Portugais, Élisabeth Barrett Browning. Éd. Le bruit du temps.

Sonnet_portugais_browning

C’est peut-être mon côté fleur bleue, je ne sais pas, mais ce livre me rend très sensible ces dernières semaines. C’est d’une beauté, les sonnets sont plus beaux les uns que les autres. Je crois que celui-ci est mon préféré (aujourd’hui au moins).
Bel été.

Claude