La neige
de Robert Walser

La neige ne monte pas en tombant
mais, prenant son élan,
descend, et puis se pose,
jamais elle ne monta.

Elle n’est par essence
à tous égards, que silence,
pas trace de vacarme.
Si seulement tu lui ressemblais.

Le repos et l’attente
- telle et son attachante
et douce identité,
vivre, pour elle, c’est s’incliner.

Jamais elle ne retournera
d’où elle est descendue,
elle ne court pas, elle est sans but,
être calme est son bonheur.

La neige, tirée de Poèmes de Robert Walser, aux Éditions ZOE.

roses_de_noel

Ce matin, j’ai reçu mes deux ou trois premiers flocons de neige, j’avoue que je ne raffole pas de la neige. Trop dangereuse lorsqu’il faut faire la route le matin et le soir pour aller au travail. Mais, là seules les personnes confrontées à ce problème me suivront. Elle est pourtant comme le dit si bien Walser une source de silence.

Enfin, en tout cas, mes roses de noël raffolent de ce temps, et les anémones ont profité de la douceur des dernières semaines pour continuer à s’épanouir.

an_mones_japonaises

Claude