30 janvier 2010

Placidité

PlaciditéDe Robert Walser Depuis que j’ai capitulé devant le temps,je sens vivre en moi quelque chose,une sérénité ardente et merveilleuse.Depuis que je badine sans façonavec les jours avec les heures,mes lamentations sont closes.Et d’un seul mot franc et directme voici délivré du fardeaude mes fautes qui me nuisent :le temps est le temps, il peut s’endormir,il me trouvera toujours, bravehomme, fidèle au poste. Gelassenheit Seit ich mich der Zeit ergeben,fühl’ich etwas in mir leben,warme, wundervolle Ruh’.Seit ich... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 00:37 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

25 janvier 2010

un 25 janvier

Il y aura 5 ans ce soir que mon père est mort. 5 ans, que je ne dis plus papa, 5 ans, et ce soir la peine est plus réelle, parce que maintenant j’ai compris. 5 ans, et, je me souviens de tout, du moindre détail, de ces heures à le voir souffrir sans rien pouvoir faire si ce n’est lui tenir la main, à presque souhaiter sa mort, tant sa douleur était grande. Entouré des siens, là dans ce lit anonyme de clinique… je me souviens même de nos habits, d’avoir téléphoné aux absents pour leur annoncer son départ, toujours dans cette... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 20:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
14 janvier 2010

Émily Brontë

Émily Brontëde Ted Hughes Le vent au sommet de Crow Hill fut son amoureux.Son grand récit farouche à son oreille fut son secret.Mais son baiser lui fut fatal. Au travers de ce sombre paradis couraitLe ruisseau qu’elle aimait tropQui lui mordit le sein. L’hirsute roi de ce royaume détrempéLa suivit à travers le murCouchant dans son lit étiolé d’amour. Le courlis marcha dans son ventre. Le caillou se gonfla sous son cœur. Sa mort fut le cri d’un petit bébé sur la lande. Émily Brontë, de Ted Hughes tiré de... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 17:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
13 janvier 2010

Apnées

Apnéesd’Antoine Choplin Un homme doit aller faire de l’apnée dans un lac près de Plan-les-Ouates. Sa voiture tombe en panne. Elle ne sera réparée que dans la soirée. Il se retrouve alors avec quelques heures de liberté dans ce lieu inconnu. Que faire de ce temps inattendu ? Il passe de l’excitation à l’embarras, il envisage des solutions et choisit finalement de prendre « en filature » une jeune femme qu’il croise. J’ai lu ce roman deux fois. La première fois, je n’ai pas accroché à l’histoire, par contre au style oui. Ce n’est... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 19:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 janvier 2010

Adalina

Adalinade Silvio Huonder Johannes Maculin, la trentaine, originaire d’une petite ville Suisse, vit à Berlin, où il est dessinateur.Un matin, sans que rien apparemment ne l’ait annoncé, un souvenir d’adolescence ressurgit douloureux, et si réel. Un souvenir si éprouvant qu’il a bouleversé sa vie. Le soir même, il partira à sa rencontre. Je ne vous en raconterai pas plus. C’est un très beau roman, poignant, glaçant, dans lequel se succèdent le présent et les années 70, de façon très intelligente et captivante. Ce roman est... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 18:58 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
12 janvier 2010

Pouh pouh

Il recommence à neiger, et moi, je n’aime pas la neige. C’est peut-être beau, c’est peut-être sympa de voir les enfants jouer, mais c’est tout ! Il faudrait me payer pour aller aux sports d’hiver, hahaha, j’imagine la tête de certains. En tout cas, là, je me retrouve en arrêt en "accident du travail", parce que les gens ne déneigent pas leurs trottoirs. Je n’ai pas vu la plaque de verglas fatale sous la neige, le matin de bonne heure en allant à la gare, et ça me met en colère… Bon après une rapide réflexion, je vais... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 20:40 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
01 janvier 2010

Une première journée de soleil...

Je vous souhaite à tous une belle année 2010, cette première journée de soleil semble être prometteuse !!!! Bienvenue à la petite Leeana, petite nièce québécoise que je ne verrai pas souvent avec ses cheveux noirs et ses grands yeux noirs. Merci à vous qui vous arrêtez ici pour me lire. Claude
Posté par jeanlau à 18:13 - - Commentaires [8] - Permalien [#]