Karel Schoeman

Karel Schoeman est né en Afrique du Sud en 1939. Il écrit en Afrikaans, langue des premiers colons d’origine néerlandaise (comme A. Brink).

En 1959, il commence une licence de linguistique avant d’entrer au séminaire. Il part par la suite faire son noviciat en Irlande, mais renoncera à prononcer ses vœux.

De retour en Afrique, il finit ses études et obtient un diplôme supérieur de bibliothécaire.

Pendant 8 ans (1968/1976), il s’installe à Amsterdam et à Glascow, où il sera bibliothécaire et infirmier spy.

À son retour en Afrique, il reprend son métier jusqu’en 1999, date de sa retraite. La même année, il reçoit de la main de Mandela l’ordre du Mérite pour son engagement auprès du peuple noir.

Il est l’auteur de nombreux romans (19 environ), de pièces de théâtre pour la radio et la télévision, et de livres sur divers sujets tels que l’esclavage, les missions protestantes…

Ce n’est pas seulement un romancier, il est également historien et traducteur.

En tant qu’historien, il a écrit des biographies sur des femmes et des hommes africains souvent inconnus en France. Il a traduit en Afrikaans Schiller, Mary Stuart, Schnitzler, Liebelei, des nouvelles de Tchekov, des sagas et des nouvelles celtiques.

Ses livres traduits en français :

Cette vie : Éd. Phebus (j’ai fait un billet sur ce livre).

Retour au pays bien aimé : 10x18 et Phebus.

La saison des adieux : 10x18 et Phebus. Je suis en train de le lire, c’est un livre formidable. J’en reparlerai bientôt.

En étrange pays : Phébus.

Bonne lecture,

Claude

karel_schoeman