04 novembre 2010

Tomas Segovia Cahier du Nomade

Tu n’es pas venue aujourd’hui et m’as ainsi renduà la simplicité oubliée du tempset c’est comme si tu étais définitivement partie.Je ne sais plus aimer honorablement le coursnaturel des jours.Ma journée entière était une veille algidesous la clarté lointaine de tes yeuxqui exaspérait le temps sans le regarder.J’allais aveugle enfonçant les portes de la nuit,tu m’avais attaché à la noria obsessived’un présent ignorant impubère de lendemains ;et je tournais en suivant fascinéta somnambule infaillibilité d’enfant.Et aujourd’hui que tu... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 20:24 - - Commentaires [2] - Permalien [#]