Retour dans la neige
de Robert Walser

C’est l’hiver avant l’hiver, alors, l’envie de lire Walser se fait ressentir ! Un peu de bonheur dans les galères entraînées par le mauvais temps et des petits textes qui sont toujours d’actualités.

La semaine dernière j’avais un rendez-vous à l’autre bout de la ville et pour une fois, je ne pouvais pas prendre mon vélo (trop dangereux), ni y aller à pieds (trop loin). J’ai pris le tramway, je ne déteste pas cela de temps en temps, je dis bien de temps en temps et aux heures creuses ! Voilà, ce que j’y ai lu ce jour-là.

En tramway

1ère page

Prendre le tramway est un plaisir peu couteux. Quand la voiture arrive, on monte en laissant peut-être poliment la priorité à une élégante silhouette féminine, et le tramway poursuit sa course. Tout de suite on s’aperçoit qu’on est assez doué pour la musique. Les mélodies les plus douces résonnent dans la tête. En un clin d’œil, on s’est hissé au rang de chef d’orchestre de tout premier ordre ou même de compositeur. Oui, c’est vraiment comme cela : dans le tramway, le cerveau humain se met sans le vouloir à composer des chansons, des chansons d’une spontanéité et d’un rythme si achevé qu’on pourrait être tenté de se prendre tout d’un coup pour Mozart.

Retour dans la neige, (récit : En tramway) de Robert Walser, traduit de l’allemand par Golnaz Houchibar, préface de Bernhard Echte. Édition Zoé.

La nouvelle suivante, est sur le chemin de fer, qui est la galère qui va avec la neige et le verglas (enfin pour moi!!) Mais ce sera pour un autre jour.

Claude

Retour_dans_la_neige