La promesse de l’ange
de Frédéric Lenoir et Violette Cabesos

Je ne lis pas beaucoup de thrillers, enfin, je dis thriller parce que c’est ce qui est écrit sur la couverture. Polar, thriller ? je ne connais pas trop la différence.

En tout cas, ce livre est passionnant, il nous emmène au XIème
 siècle, au temps de la construction de l’abbatiale du Mont Saint Michel par les moines.

Il est rythmé, nous passons du moyen âge au temps présent d’un chapitre à l’autre. Il est quelques fois difficile de quitter une époque pour retrouver l’autre. Mais, ça n’en rend que mieux le suspense.

Il est vraiment bien documenté, on découvre plein d’histoires sur le site, sur les légendes etc. L’intrigue est sympa, c’est intelligemment construit, et on est tenu en haleine jusqu’à la dernière page. Arrivée au tiers du livre, je me suis demandée ce qui pourrait encore arriver, tout ce que j’avais imaginé avait eu lieu. Et c’est là, que c’est génial, ça n’arrête jamais, là où l’on croit que l’histoire va piétiner elle se met à avancer, à devenir de plus en plus mystérieuse. Tout jusque là, n’avait été que la mise en place des faits, des personnages etc.

Et devinez qui a bien envie d’aller revisiter le Mont-Saint-Michel maintenant ?!
!!

Première page

L’extrait symphonique de Beethoven s’était tu dans un fracas de cuivres. Le crâne de Johanna résonnait de cette chute et elle dut tendre l’oreille pour percevoir les notes du morceau suivant. Furtivement, la mélodie prit possession de l’habitacle de l’auto et sa douceur triste saisit Johanna à la gorge. La complainte était lancinante et répétitive comme une mélopée, un refrain lent, simple, obsédant et fatal comme la vie.

La Pavane pour une infante défunte de Ravel, reconnut la jeune femme. Elle tourna la tête vers la vitre de la voiture, afin que le conducteur ne discerne pas les larmes qui montaient de sa poitrine à chaque fois qu’elle se trouvait en présence de cet air.

La promesse de l’ange, de Frédéric Lenoir et Violette Cabesos, éditions le livre de poche.

Claude

la_promesse_de_l_ange