26 novembre 2011

Gaspard Hauser ou la paresse du coeur

Gaspard Hauser ou la paresse du cœurjakob Wasserman En 1928, un adolescent  arrive sur la place de Nuremberg. Il s’exprimecomme  un enfant, mais, il sait écrire sonnom : GASPARD HAUSER.  « C’était un adolescent d’environdix-sept ans. Personne ne savait d’où il était venu : il était lui-mêmeincapable de le dire. Il parlait à peu près comme un enfant de deux ans,ânonnant quelques mots dénués de sens, qu’il répétait d’une façon soitplaintive, soit joyeuse, et qui semblaient être, plutôt que des paroles,... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 19:18 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

06 novembre 2011

La cave

La cavede Thomas BernhardTraduit de l’allemand par Albert KohnPeu de temps après la seconde guerre mondiale, Thomas Bernhard à 15 ans. Il ne se sent pas faitpour l’école. Un jour, il décide de « partir dans la direction opposée » et commence un apprentissage dans un magasin d’alimentation. Ce demi-tour décidera de toute sa vie, et, il ne le regrettera jamais. « J’avais le sentiment d’avoir échappé à l’une des plus grandes absurdités humaines : le lycée. Je sentais soudain que mon existence était de nouveau une... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 00:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 novembre 2011

Le linceul du vieux monde de Gérard Mordillat

N’étranglez pas les singesde Gérard Mordillat N'étranglez pas les singesIls me regardentLeurs bras sont maigres comme les miens Leur souffrance jumelleJe suis gibbon de mot en mot Chimpanzé,orang-outang, gorille Macaque, babouin electrodiséBonoboPauvre poilu au cul peléJe suis l'encagé vif Le mangeur de bananesLe branleur grimaçantQui singe sa mortQui singe sa vieQui ne vaut pas une cacahuète Pas un pet de ouistiti…Homme noirHomme blancN'étranglez pas les singes aux yeux vertsÇa m'arrache les poils du cœurÇ'a m'arrache le sang du... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 22:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]