24 mai 2012

Eeva-Liisa Manner

À quel point la solitude peut se propager de moi,les buissons périssent,les arbres s’enfuient et les martres, les martres.La froidure de la nuit s’éloigne lentement toujours plus       comme la frange d’un glacieret recouvre les petits corps.Les arbres au-dehors soutiennent la vacuité,la solitudecomme une pierre passe d’arbre en arbre Infinitude et neige. Le Rêve, l’ombre et la vision d’Eeva-Liisa Manner. Oprhée La Différence. Page 29   Me revoilà ! Ces dernières semaines n’ont pas été... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 21:33 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

06 mai 2012

Juste comme ça... !

Juste comme ça… ! Hier soir, un ami m’a téléphoné, il m’a appris qu’un copain de fac était décédé le matin même. Le premier de la bande… Nous étions une sacrée bande de fêtards ! Nous nous sommes tous plus ou moins perdus de vue, nous avons tous pris des chemins différents, la vie quoi ! Mais depuis hier soir, les souvenirs me reviennent… et ce n’est ni douloureux, ni gais c’est juste incroyablement loin !!! Claude
Posté par jeanlau à 17:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]