Clarté
de Robert Walser

Les jours gris où le soleil
prenait des airs
de nonne pâle sont passés.
Jour bleu, tout bleu là-haut,
un monde flotte librement,
soleil, étoiles y étincellent.
Tout s'est accompli en douceur,
en silence, en un vouloir immense
qui ne fait pas d'histoires.
Miracle éclos dans un sourire,
ni fusées, ni amadou,
il a suffi d'une nuit claire.

 

Helle

Graue Tage, wo die Sonne
sich wie eine blasse Nonne
hat gebiirdet, sind nun hin.
Blauer Tag steht blau da oben,
eine Welt ist frei erhoben,
Sonn' und Sterne blitzen drin.
Alles das vollzog sich stille,
ohne Lärm, als grosser Wille,
der nicht Federlesens macht.
Liichelnd âffnet sich das Wunder,
nicht Raketen und nicht Zunder
braucht's dazu, nur klare Nacht.

Clarté, extrait du recueil « Au bureau », poèmes de 1909. Éditions ZOÉ.

 Je passe beaucoup de temps avec Robert Walser depuis le début des vacances. Habituellement, je le lis l’hiver, je ne sais pas pourquoi, mais cette année comme beaucoup de choses cela aussi change ! Et c’est bien. Quelle liberté et quelle lumière dans ses et ces mots. Je me suis enregistrée quelques-unes de ses poèsies, et, lorsque je me balade, j’en écoute une ou deux en regardant le paysage, ou la rivière, quels plaisirs !

Claude

au bureau