Goldberg : Variations de Gabriel Josipovici

Dans l’Angleterre Géorgienne, Samuel Goldberg, un écrivain juif, d’âge mûr, se voit engagé par un riche propriétaire terrien Thomas Westfield. Ce dernier souffre d’insomnies, et embauche Goldberg pour lui faire la lecture. Il pensait le faire pour lui faire lire des livres existants, mais après avoir discuté une soirée avec lui, il lui demande de lui lire chaque soir ses écrits de la journée. Page 19. – Mon ami, finit-il par dire, tout ce dont vous avez besoin vous est fourni. S’il vous faut quoi que ce soit d’autre, il vous suffit de sonner. Vous reviendrez demain soir et me lirez une œuvre de votre création.
- Monsieur ? dis-je.
- Vous lirez jusqu’à ce que vous entendiez les premiers oiseaux de l’aube, ou jusqu’à ce que mes ronflements soient tels que vous serez tout à fait certain que je suis endormi. Est-ce clair ?
Je lui dis que oui.

Commence alors, pour Thomas Goldberg les doutes, la peur de la page blanche, les différentes approchent qu’il pourrait proposer…
page 21. Moins je parle du jour suivant, mieux cela vaut. Je restai assis devant l’élégant bureau, le papier et les plumes à portée de main. Encore et encore, je me mis à écrire, mais de ces débuts il ne sortait rien.

Cet ouvrage est lumineux, d’une belle intelligence. 30 chapitres de styles différents, qui explorent le questionnement d’un homme, sur l’amour, la vie, le travail, le quotidien, le couple… Ceci sous différentes formes : lettres, cahiers intimes, exposés, analyses de textes etc. J’ai suivi avec un énorme plaisir le cheminement de la pensée de l’auteur, les réflexions et les analyses. Ce livre est un enchantement. L’auteur use de différents styles littéraires au fil des chapitres qui aiguisent notre curiosité et notre envie d’aller lire le chapitre suivant. Puis l’agencement des chapitres en fait au final une très belle histoire de vie, de vies. Extrait de la quatrième de couverture : "Tirant son principe narratif des Variations Goldberg de Bach, Gabriel Josipovici fait fuguer, en trente chapitres qui sont autant de variations stylistiques, Goldberg lui-même et des thèmes qui lui sont chers..." 

Claude

Première page.
1. Goldberg
Nous arrivâmes à la tombée de la nuit. Mr Hammond me déposa au manoir et poursuivit sa route pour aller voir son fils. Mr Westfield m’attendait. Son valet de chambre me conduisit à ma chambre. Elle est plus grande que notre salon et a sa propre salle de bain, le tout lambrissé avec goût et récemment repeint. Les fenêtres sont grandes et donnent directement sur le jardin potager, mais les grands chênes et ormes sont visibles au-delà. Dans l’ensemble, c’est très plaisant et paisible et, ici, je suis certain de pouvoir faire du bon travail. Il y a un bureau dans un coin et Mr Westfield a prévu  toutes sortes de papiers, de crayons, de plumes et d’encres.

On me servit à dîner dans une petite pièce adjacente à la salle à manger principale.

Goldberg : Variations de Gabriel Josipovici traduit de l’anglais par Bernard Hoepffner. QUIDAM EDITEUR.

 

IMG