12 janvier 2015

ce matin pour Dagur j'ai couru les yeux écarquillés après toiécumant les rues toquée de tes flancs noueux de ta peau de jade tu as renversé mes boîtes crâniennes et cueilli la folie de mes jambes ce matinà mon réveil à tes côtéstu étais mortparmi les livres peaux de poisson sandalesje fume la dernière cigarette ne m'appelle pas dans le fjordflotte une odeur de graisse de baleine                               ouvenir de qui souvenir de... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 14:16 - - Commentaires [2] - Permalien [#]