24 janvier 2015

Hier, est né le petit Ethan, le dixième de mes petits neveux et nièces. LE TEMPS passe bien vite… C’est moi qui avais sorti sa maman du ventre de ma sœur ! Aujourd’hui les souvenirs se bousculent et j’ai l’impression que ce n’était pas il y a si longtemps, mais si !!! Alors je te souhaite la bienvenue petit bonhomme. Claude
Posté par jeanlau à 15:54 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

12 janvier 2015

ce matin pour Dagur j'ai couru les yeux écarquillés après toiécumant les rues toquée de tes flancs noueux de ta peau de jade tu as renversé mes boîtes crâniennes et cueilli la folie de mes jambes ce matinà mon réveil à tes côtéstu étais mortparmi les livres peaux de poisson sandalesje fume la dernière cigarette ne m'appelle pas dans le fjordflotte une odeur de graisse de baleine                               ouvenir de qui souvenir de... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 14:16 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
07 janvier 2015

Posté par jeanlau à 20:01 - Commentaires [2] - Permalien [#]
02 janvier 2015

Soma Morgenstern Sources du billet : wikipedia – Paris en toutes lettres – le Point du 18/11/2014. J’ai commencé le premier volume de sa trilogie « Étincelles  dans l’abîme ». J’avais déjà rencontré l’écrivain avec le livre « Fuite et fin de Joseph Roth », livre que je n’avais pas pu me procurer à l’époque. J’ai été séduite par cet homme, brillant auteur et fidèle envers ses amis. Stefan Zweig disait de son œuvre (source François-Guillaume Lorrain-le point) : « Le meilleur du meilleur art est... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 22:11 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
01 janvier 2015

Pour commencer l’année en poésie, voici un poème de Rabindranath Tagore, que je ne connais que très peu, si ce n’est pour dire pas. Claude Au matin, je jetai mon filet dans la mer.J’arrachai du sombre abîme d’étranges merveilles :les unes brillaient comme un sourire, d’autres scintillaientcomme des larmes et d’autres étaient rougissantes comme les joues d’une jeune épousée.Quand, chargé de mon précieux fardeau, je revins à la maison, ma bien-aimée était assise dans le jardin et nonchalamment effeuillait les pétales d’une... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 21:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]