Pfff ! j’ai un retard fou dans mes billets, retard est un euphémisme !!! Je suis en train d’aménager un nouveau bureau chez moi, car, j’ai l’autorisation de faire du télétravail (à l’essai pour l’instant). Je travaille loin de chez moi, et cela va me changer la vie. Pour l’instant, travaux, peinture, tri, etc. priment sur tout le reste, mais que pour mieux en profiter ensuite !

En ce moment, je lis beaucoup de poésie, j’aime beaucoup Paul Éluard, voici deux très beaux poèmes.

Claude

 

AVEC TOI

Je tiens la rue comme un verre
Plein de lumière enchantée
Plein de paroles légères
Et de rires sans raison
Le plus beau fruit de la terre

Les promeneurs sont de paille
Les oiseaux d'absence bleue
Une fille étroite et pâle
Toujours aussi soucieuse
Ne manque pas d'apparaître

Petite fille ancienne
Elle justifie mes rêves
Elle cède à mes désirs
Et veille reflet d'enfance
Sur le flot d'or de la rue.

 

SANS TOI

Le soleil des champs croupit
Le soleil des bois s'endort
Le ciel vivant disparaît
Et le soir pèse partout

Les oiseaux n'ont qu'une route
Toute d'immobilité
Entre quelques branches nues
Où vers la fin de la nuit
Viendra la nuit de la fin
L'inhumaine nuit des nuits

Le froid sera froid en terre
Dans la vigne d'en dessous
Une nuit sans insomnie
Sans un souvenir du jour
Une merveille ennemie
Prête à tout et prête à tous
La mort ni simple ni double

Vers la fin de cette nuit
Car nul espoir n'est permis
Car je ne risque plus rien.

J’ai un visage pour être aimé, Paul Éluard. Éd. Poésie/Gallimard.

 

Sans titre-2

 

J’AI EU LONGTEMPS UN VISAGE INUTILE, MAIS MAINTENANT J’AI UN VISAGE POUR ÊTRE AIMÉ, J’AI UN VISAGE POUR ÊTRE HEUREUX.       
Paul Éluard