28 janvier 2017

Emmanuelle Riva est décédée hier, je vous en parlais il y a peu de temps. J’aimais l’actrice, j’aimais la poète. Claude   S’éteindre de sourires être à ne plus finir mon pauvre corps je l’ai mis debout à côté de moi restes d’un beffroi sur l’âme de la plaine 1986   Rêve de théâtre Cheminement de tous les clochers sur le ciel guet-apens très doux des aéroplanes sur ton cœur comme les hirondelles que tu apprivoises avec ton ombre Tu peux t’éloigner dans la magie des fleurs nocturnes tu peux prendre la tempête pour amie... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 17:37 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

15 janvier 2017

Dessins de Sylvia Plath par Frieda Hughes   Si vous me suivez, vous savez comme j’apprécie les écrits de Sylvia Plath (d’où le Court Green). Je vous présente ici, un livre de quelques dessins que sa fille, Frieda a décidé de partager. Le livre se compose de 4 parties : les dessins d’Angleterre, les dessins de France, les dessins d’Europe et enfin les dessins des Etats-Unis. Ils sont commentés par des passages de lettres ou du journal de Sylvia Plath. J’aime vraiment beaucoup ce livre, en plus d’avoir une plume... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 18:40 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
13 janvier 2017

En attendant mes billets (que je dois commencer à faire ce week-end…) voici quatre poèmes d’Emmanuelle Riva, extraits de son livre : C’est Délit-Cieux ! Le livre est construit en trois parties, la première une interview, la seconde, une partie photo et enfin la troisième une sélection de poèmes d’hier et d’aujourd’hui. J’aime la force qui se dégage des poèmes. Claude   Sfrezzature (insolence élégante) Tu enfantes le jour au sortir de la tombe l’aube te soulève tu entres dans la mer et tu te mets sous la dent l’or... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 21:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 janvier 2017

La vie lente des hommes de Sylvie Aymard       Bussy n’a pas 15 ans quand elle s’aperçoit qu’elle est enceinte de Daniel. Il mourra avant de le savoir. Nous sommes en 1940. Page 32. Matteo vint chercher sa fille. Lorsqu’il entra, Bussy dérangea d’une main brusque tous les sièges vides autour de la table. Ils repartirent à Paris juste avant la fin de la guerre. Sans parler de Daniel. On ne reparlera plus jamais de Daniel. Elle rentrera alors avec son père à Paris, où ils élèveront ensemble la petite Esther. A la... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 19:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]