23 mai 2017

Page 33 Un autoportrait : La baignoire. Moi, femme nue Le torse plié Une main protège le cœur : Moi, poignardée, exsangue. Je voile ma fatigue Ce temps Empoisonné. Rien n’échappe à Duncan, Surtout, ma détresse Dangereusement calme.   Page 69 Durant des heures, je travaille. La dissonance des coloris J’enduis la chair de ma sœur De couches gluantes. Mais ce n’est jamais ça. A peine une ligne trace Ses paupières closes. Derrière, les eaux glauques Noient son cerveau. « J’ai l’impression de vivre une... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 21:56 - - Commentaires [3] - Permalien [#]