Joséphine Baker
de Catel et Bocquet

Une copine m’a prêté cette bd. Lorsque j’étais petite j’avais peur de Joséphine Baker quand elle passait à la télévision, mais bon j’étais toute petite ! Je me rappelle qu’une de mes grands-mères nous en parlait.

Cette bd retrace sa vie, ses rencontres, et surtout sa personnalité et sa rage de vivre. Cette femme n’avait pas d’interdits, elle vivait, elle défendait ses idées et ceci dans un monde où les mentalités étaient très « arriérées ». Elle disait : « Vous savez, mes amis, que je ne mens pas quand je vous raconte que je suis entrées dans les palaces de rois et de reines, dans les maisons de présidents. Et bien plus encore. Mais je ne pouvais pas entrer dans  un hôtel en Amérique et boire une tasse de café. Et cela m’a rendue furieuse. » (Joséphine Baker, marche sur Washington, 28 août 1963).
Toute sa vie, elle s’est battue pour l’égalité des races, des religions.

Le graphisme est très sympa, j’aime bien les dessins où elle danse, les traits sont appuyés et cela la fait virevolter. La bd est en noire et blanc.

A la fin du livre, se trouve sa chronologie complète, et tout un chapitre vraiment très intéressant sur les personnes qu’elle a côtoyé au cours de sa vie, avec une biographie résumée.

C’est un beau livre, et très intéressant sur tout un siècle mouvementé, où les événements on fait bouger les mentalités et les mœurs. J'ai été ravie de découvrir la vie de cette femme extraordinaire que je ne connaissais pas, c'est une belle découverte.

Claude

Joséphine Baker de Catel et Bocquet. Edition Casterman

Josephine-Baker