Trop de travail, trop fatiguée, trop d’écran la journée… je préférais passer mes fins de journées et de semaine à aller me promener pendant une heure ou deux en attendant de reprendre le chemin de mon lit ! Cette période de l’année est toujours intense, elle détermine aussi la suite de l’année de travail, il faut beaucoup cadrer, répéter les règles pour que le travail se fasse dans de bonnes conditions.

Aussi, l’heure de fin de journée arrivée, je chaussais mes chaussures de marche et je m’évadais dans la nature, loin de tout cela. Je ne permets plus au travail d’empiéter sur ma vie.

 Bref, j’étais trop fatiguée pour faire de l’écran le soir, je préférai retrouver l’univers de mes livres. Et j’ai lu des romans formidables, je ne sais pas si j’en ferai le billet car j’ai du retard. Le livre qui m’a le plus marqué est « refus de témoigner » de Ruth Klüger. Il m’a poursuivi quelques semaines, je l’avoue, c’est un chef d’œuvre et un témoignage incroyable.
Il y a également, « Notre rue » de Sandor Tar. Dans ce livre il explore la pauvreté, la solidarité, la vie des « petits gens » de la rue. L’alcoolisme est au cœur de leurs vies, comme dans beaucoup de quartiers pauvres. Il ressort de ce livre une très grande chaleur humaine, et des personnages que l’on a du mal à quitter.

J’ai lu aussi « Authenticité » de Deirdre Madden. Je l’ai apprécié sur le moment, il nous entraîne dans le monde de l’art.

Pour finir, j’ai lu quelques polars, dont les deux derniers de Louise Penny, qui étaient enfin libre à la médiathèque ! et quelques autres qui ne m’ont pas marqué.

Claude