30 mai 2015

Ballade pour Georg Henig

Ballade pour Georg HenigVictor Paskov Victor Paskov, revient dans cette ballade sur son enfance. Il vivait alors à Sofia dans un quartier très pauvre. Son père était trompettiste et travaillait dans une opérette, et sa mère, fille d’une famille bourgeoise se voyait obligée de coudre des cols après que ses parents l’aient renié pour s’être mariée avec cet homme pauvre. Toutefois, ses parents ont toujours voulu lui donner la meilleure éducation. C’est pourquoi pour ses 4 ans, son père l’entraîne chez Georg Henig. Il est luthier, il... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 16:55 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

14 mai 2015

L’île du sermentde Peter May L’île d’Entrée est située dans l’archipel de la Madeleine à l’Est du Canada. Elle est peuplée par une poignée de familles d’origine écossaise. L’île est calme, jamais rien ne s’y passe. Jusqu’au jour où, James Cowell est assassiné. Sa femme est soupçonnée, malgré le fait qu’elle dise à la police, que c’est elle que l’agresseur avait voulu tuer, et que son mari était mort en voulant la défendre. La police du continent est envoyée sur l’île, Sime Makenzie est le seul anglophone. Son ex-femme est le médecin... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 22:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 mai 2015

Les tendres plaines de Yoko Ogawa  Ruriko, est une femme battue par son mari ophtalmologiste. Un jour, blessée par l’infidélité de celui-ci, elle décide de partir. Elle quitte Tokyo pour se rendre au milieu des bois, dans un chalet appartenant à ses parents. Pages 13-14. Après le départ de mon mari, j'ai commencé à me préparer. J'ai pris au fond du placard les deux plus grands sacs de voyage, j'en ai rempli un de tous les vêtements qui me tombaient sous la main, et dans l'autre j'ai mis tout ce qui m'était nécessaire pour le... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 17:21 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
11 mai 2015

Le restaurant de l'amour retrouvé

Le restaurant de l’amour retrouvéd’Ogawa Ito Il y a quelques semaines, alors que je n’arrivais pas à lire (j’étais trop fatiguée, et je dormais !), on m’a conseillé ce livre. Et, je n’ai pas regretté ! Le début peut paraître banal. C’est l’histoire d’une jeune femme qui rentre chez elle pour se rendre compte que son amoureux est parti sans un mot, sans une adresse. Le choc est tel, qu’elle perd sa voix. Il est parti, sans oublier d’emmener tout le matériel de cuisine qu’elle a acheté en économisant patiemment. Tous les... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 14:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 mai 2015

Juste comme ça...

Je ne suis pas loin, je fais une formation qui me prend un peu de temps, mais d'ici une semaine ou deux, je serai de retour ! à bientôt. Claude
Posté par jeanlau à 22:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 avril 2015

Me revoilà.  J’ai quelques jours de vacances, ouf, je vais pouvoir souffler, me reposer et profiter de ce beau printemps (avril et mai sont mes mois préférés, la nature y est la plus belle) ! Les livres ont retrouvé leur place. J’ai lu quelques livres qui ne m’ont pas vraiment marqués, j’ai par contre découvert quelques poètes suédois qui m’ont beaucoup plu. Je vais donc commencer par l’un d’eux ; Ann Jäderlund. Claude Ne pleure pas a dit mon ombre. Quand nous passionsdans le bois. Ne pleure pas au sentiment. Presquecomme... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 13:33 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

21 mars 2015

À l’heure où beaucoup sont au salon du livres à Paris, il m’arrive quelque chose de très rare chez moi, je n’arrive pas à lire… ça va passer… c’est d’autant plus rageant que j’ai, je crois de bien jolies choses à lire. À bientôt… Claude
Posté par jeanlau à 16:15 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
19 mars 2015

  La bombede Franck Harris  Le 1er mai 1886, à Chicago, les ouvriers quittaient une manifestation quand la police a chargé. Le 4 mai 1886, à Chicago, Haymarket Square, des centaines d’ouvriers (en majorité étrangers) sont rassemblés pour faire valoir leurs droits.Une bombe explose, tue 8 policiers et en blessent des dizaines. Un jeune homme Rudolph Chnaubelt est sur place, témoin de premier ordre, il est l’auteur de cet attentat. (Je ne vous dévoile rien, nous l’apprenons dès les premières pages). Arrivé à la fin... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 08:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 mars 2015

Lire comme on se souvient –Livres pour éclairer les solitudes- de Jean Manbrino. La semaine dernière au travail, j’ai transcrit en braille « le pays où l’on arrive jamais », d’André Dhôtel. Cela fait très longtemps que je n’avais pas lu cet auteur. Je l’aime beaucoup. Cela m’a fait penser à un chapitre consacré à sa poésie, de l’excellent Jean Mambrino dans son livre « Lire comme on se souvient – Livre pour éclairer les solitudes ». J’aime lire et relire ce livre. En pointillé… de temps en temps… Je l’ai en... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 17:06 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
10 mars 2015

Le doux parfum des temps à venir de Lyonel Trouillot

  Le doux parfum des temps à venirDe Lyonel Trouillot J’ai pris par hasard ce recueil de poésies à la médiathèque. Le hasard fait bien les choses. Ce livre m’interpelle. Plus exactement, c’est l’auteur qui m’interpelle ! Je n’avais pas fait attention que c’était un homme et, lorsque j’ai lu ces vers j’étais persuadée que c’était une femme qui écrivait : Je suis pourtant ta seule archiveton seul commencement.Hors moi, seuls le vide et l’absence ont présidé à ta naissance.Moi seule t’ai voulue.Et la nuit où tu es née,... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 22:56 - - Commentaires [2] - Permalien [#]