23 mars 2014

Prendre le temps de Sabine Péglion

PRENDRE LE TEMPSPrendre le temps un jourde construire     lentementune barque de sableSur la grève     s’attarderRassembler sous nos pasles éclats     dispersés Lutter contre la vaguejusqu’à      l’effritementS’en aller vers le large emportant      grain à graince qui fut de nos heuresla clarté incertaine Sabine Péglion, Traversée nomade, Sous la Lime éd., 2012, page 19. Je vais régulièrement sur le blog... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 23:21 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

23 mars 2014

Les voix

Les voix de Claudio Magris Un homme, apparemment un employé de bureau, à première vue tout à fait ordinaire, est attiré par les femmes. Pour l’instant tout va bien. Il est plus spécialement intéressé par leurs voix, mais plus particulièrement encore par la voix qu’elles laissent sur leur répondeur téléphonique ! Page 19. Ce sont les voix qui comptent. Ou plutôt, elles seules qui existent. En apparence les corps font beaucoup de bruit et occupent beaucoup de place, mais ce ne sont que des ombres, qui disparaissent quand le soleil... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 22:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 mars 2014

La rue du chat-qui-pêche

La rue du chat-qui-pêchede Jolán Földes J’ai de la chance en ce moment, je tombe sur des livres formidables… Celui-ci n’échappe pas à la règle. En 1920, la famille Barabas quitte Budapest pour Paris. Le travail est trop rare dans leur pays, et, ils ont trois enfants Anna, 12 ans, Jani, 7 ans et Klari, 3 ans.Ils se retrouvent dans un petit hôtel avant d’emménager dans un appartement rue du chat-qui-pêche. Dans cet hôtel, se côtoient des expatriés, qu’ils soient russe blanc, lithuanien rouge, hongrois, des grecs, des yougoslaves tous... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 01:54 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
22 mars 2014

Romance Provinciale

Romance provincialede Kornel Filipowicz Je viens de terminer ce petit roman (petit par sa taille). En le lisant, je me disais que l’histoire me rappelait une autre histoire… celle d’Emma Bovary. Et, surprise, à la fin du livre, Charles Zaremba, le traducteur, écrit une note avec les mêmes conclusions. Ouf ! mon corps est peut-être au ralenti en ce moment, mais je suis encore capable de réfléchir !!! L’histoire se situe en 1950, dans une petite ville de Pologne. Elżieta est professeure de piano, elle vit avec sa mère. Tous... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 23:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 mars 2014

Tous les chiens de ma vie

Tous les chiens de ma vied’Elizabeth von Arnim   J’avais besoin d’un livre léger pour passer cette période. Je suis allée butiner dans ma bibliothèque, un paragraphe par ci, une ligne par là. Et me voilà à relire Elizabeth von Arnim. Ses livres me détendent, j’aime sa plume, j’aime sa façon d’analyser la société de son époque, j’aime son ironie et aussi sa transparence. Dans ce livre, que l’on peut aussi qualifier « d’autobiographie canine », elle revisite les périodes de sa vie qu’elle a passé accompagner d’un... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 22:34 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
17 mars 2014

Le nageur

Le nageurZsuzsa Bánk En 1956, à la suite de l’insurrection de Budapest, Katalin quitte sa famille avec son amie Vali. Elles partent en Allemagne de l’Ouest. Pour ce qui est de Katalin, elle laisse derrière elle, trois êtres qu’elle n’a pas prévenu, pas préparé, qu’elle laisse seuls, désœuvrés. Ce sont surtout, ce père (Kálm   an), et ses deux enfants (Kata et Isti) que Zsuzsa Bánk nous permet de suivre. La vie n’est pas simple, après avoir vendu la maison, ils sont hébergés chez des amis ou dans la famille. Kálman est peu... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 01:01 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

16 mars 2014

Juste comme ça…

Juste comme ça… Il y a quelques jours, c’était mon anniversaire… Hum, j’aime ce jour, j’ai des nouvelles de toutes les personnes que j’aime, celles qui sont au loin, celles qui sont dans ma ville, celles que je vois souvent, et celles que la distance m’empêche de voir quand l’envie s’en fait ressentir. C’est comme un thermomètre, cela me permet de savoir où j’en suis avec les gens, c’est bien, où plutôt où les gens en sont avec moi !!!! ;o) Je n’ai plus envie de subir les susceptibles, les compliqués etc. et je me rends... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 21:31 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
07 mars 2014

Nelly Sachs

  Nelly Sachs Elle est née le 12 décembre 1891 à Berlin et décédée à Stockholm le 12 mai 1970. Issue d’une famille bourgeoise juive, elle a survécu à la folie du nazisme grâce à son amie Selma Lagerlöf et à quelques autres amis moins connus. Elle avait commencé à écrire à 17 ans, il est dit que son œuvre prend de la consistance à partir de la guerre. Elle est à ce jour la seule poétesse juive a avoir reçu le prix Nobel pour son œuvre. Elle est morte le jour de l’enterrement de Paul Celan avec qui elle était restée en lien... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 23:07 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
04 mars 2014

L'île de Tôkyô

L’île de Tôkiôde Natsuo Kirino  Kiyoko, 46 ans et son mari Takashi ont fait naufrage et se retrouvent sur une île déserte. Quelques temps plus tard, 32 jeunes japonais échouent eux aussi sur l’île. Elle se retrouve donc seule avec 33 hommes. Son mari meurt assez rapidement et soudainement. Elle se remarie, et, quand le nouveau mourra lui aussi soudainement, le scénario se rejouera. La vie s’organise, un peu pour soi, et chacun à sa façon. C’est la même chose pour Kiyoto, elle « échange » ses charmes. La vie est... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 17:52 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
03 mars 2014

Hiromi Kawakami

Hiromi Kawakami Je suis revenue le temps de quelques romans à la littérature japonaise. J’en ai beaucoup lu dans les années 80. Je ne connaissais Hiromi Kawakami. Elle est née en 1958, elle est devenue depuis ses début en 1994, l’une des écrivains les plus populaires du japon (cf. Wikipédia). J’ai lu Manuzuru et la brocante Nakano. Manuzuru Kay vit avec sa fille adolescente et sa mère. Alors que sa relation avec son amant devient de plus en plus sérieuse, elle constate qu’elle attend toujours le retour de son mari. Il l’avait... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 17:27 - - Commentaires [2] - Permalien [#]