14 décembre 2012

Niki, l'histoire d'un chien de Tibor Déry

NikiL’histoire d’un chienTibor Déry En 1948, la guerre est terminée, mais le peuple Hongrois vit des jours difficiles. Les Ancsa ont perdu leur fils unique. Lui est ingénieur et elle travaille à la maison. Ils vivent en banlieue en attendant qu’on leur alloue un appartement en ville. Un jour, un petit fox-terrier les choisit comme nouveaux maîtres. Ce sera le début d’une grande histoire. Ils partiront vivre en ville, elle s’habituera à tout, elle leur restera fidèle jusqu’au bout lorsqu’il sera emprisonné.Page 57. Chaque fois que... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 07:12 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

13 décembre 2012

L'asphyxie de Violette Leduc

L’asphyxiede Violette Leduc Parce qu’elle n’était pas désirée, parce qu’elle était la « Bâtarde », sa mère lui faisait porter le poids d’une faute jamais pardonnée. Elle lui faisait ressentir que par sa faute, elle ne pouvait refaire sa vie.Alors, elle devait obéir, ne pas se faire remarquer, l’attitude de sa mère était dure comme un regard : « c’est dur et bleu ». Pages  101/102. De nouveau, nous étions seules. - Essuie tes yeux. Ta grand-mère... Je n'entendis pas le reste. Je sanglotais. - Sors.Je... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 15:07 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
11 décembre 2012

Derrière l'armoire, la hache de Torborg Nedreaas

Derrière l’armoire, la hachede Torborg Nedreaas Les nouvelles qui composent ce recueil se déroulent pendant la seconde guerre mondiale, en Norvège. Les allemands occupent le pays. Comme tout peuple occupé, les norvégiens souffrent de cette oppressante présence.  L’auteure décrit avec brio la nature humaine dans ces circonstances si délicates. Page 87. L'HOMME Les pas qui font grincer l'escalier sont lourds et lents. La rampe gémit avec un craquement fatigué. Il s'y appuie, l'Homme, s'y appuie tenacement à chaque marche,... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 19:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 décembre 2012

Une année à la campagne, Vivres les questions

Voici, un extrait de texte du livre « Une année à la campagne » de Sue Hubbell. J’ai une pile énorme de livres sur mon bureau, ils attendent mes billets. Je ne les fais pas au fur et à mesure, je ne prends pas le temps !!! pfff, je préfère donc mettre un extrait significatif de l’ambiance. Ce sera plus juste. Claude Il est bien sûr très satisfaisant de me constituer une réserve de chaleur pour l’hiver, gratuite en dehors du travail fourni. Mais participer à l’évolution de la forêt est également prenant. Peut-être... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 11:19 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
21 novembre 2012

Filles des pierres

Fille de pierresde Cécile de Tormay  Jella garde ses chèvres, au début de cette histoire, elle a 13 ans. Elle vit seule avec sa mère. Son univers est la montagne, elle ne connaît qu’elle, elle n’aime qu’elle, sa mère et son ami Davorin, un garçon du village avec qui elle court les bois. Leur vie est rude, elles sont pauvres, sa mère parce qu’elle n’a pas mené une vie qui convient aux bonnes gens et aux bons mœurs est chassée du village. Jella reste seule. page 33 La voix du curé siffla, éraillée, jusqu'au fond de l'église.- Les... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 07:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 novembre 2012

Jean Louis Trintignant - sextet Daniel Mille suite et fin !

 Sur la musique de Mille et de son sextet Jean-Louis Trintignant a dit ce poème de Robert Desnos, qui fut son dernier poème à sa femme. J’ai rêvé tellement fort de toi, J’ai tellement marché, tellement parlé, Tellement aimé ton ombre, Qu’il ne me reste plus rien de toi. Il me reste d’être l’ombre parmi les ombresD’être cent fois plus ombre que l’ombreD’être l’ombre qui viendra et reviendra dans ta vie ensoleillée   De Boris Vian  Monsieur le PrésidentJe vous fais une lettreQue vous lirez peut-êtreSi vous avez le... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 09:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 novembre 2012

Daniel Mille invite Jean-Louis Trintignant

Ce soir vers 20 h, j’ai enfourché mon vélo et j’ai longé les bords de la Sarthe pour me rendre au Palais des Congrès, l’Europajazz festival proposait une très belle rencontre. Le sextet de l’accordéoniste Danile Mille invitait Jean-Louis Trintignant pour un spectacle complètement inédit. On pouvait lire récemment dans l’express : « Mille et Trintignant, c’est  un tango qui dure depuis plus de dix ans ». Et c’est vrai, lorsqu’on les voit sur scène, quand on voit leur complicité, leur compréhension, leur amitié on... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 23:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 novembre 2012

Trains étroitement surveillés de Bohumil Hrabal

Trains étroitement surveillésde Bohumil Hrabal En 1945, Milos Hrma est stagiaire dans une petite gare de Bohême. Il vient de faire un séjour à l’hôpital, à la suite d’une tentative de suicide. Il est sous les ordres d’un chef de gare colombophile qui a installé sa volière dans la gare. Page 84. Le chef tendit les rênes, s’éloigna au trot vers le colombier et cria en levant la tête :- Dormez bien, mes petits ! Je vais revenir ! Il ne va pas vous abandonner, le chef de gare ! Faites dodo, mes petits !Les lynx... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 15:54 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
08 novembre 2012

J’ai eu quelques jours de vacances, qui me semblent déjà si loin… trop peu de temps, parce que la pile de livres qui attend d’être rangée n’a pas diminué ! Je n’ai pas eu le temps de faire un seul billet, préparation du jardin pour l’hiver oblige et balades en vélo. Je vais essayer d’être un peu plus assidue, pour l’instant j’ai décidé de mettre des extraits de ces livres, en attendant peut-être de trouver le temps pour faire des billets complets (un jour…). Claude
Posté par jeanlau à 13:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 octobre 2012

Histoires de fantômes

Histoires de fantômesd’Henry James  Ce livre rassemble deux histoires : « sir Edmund Orme » et « Un coin plaisant ». Dans la première, une femme voit le fantôme d’un ancien fiancé, suicidé jadis, en raison de son refus de l’épouser. Son trouble est remarqué par un des prétendants de sa fille, elle se confie à lui. Peu de temps après, il voit « Sir Edmund Orme ». Ce qui est remarquable dans cette nouvelle, c’est que nous sommes pris dans une hésitation sans issus. En effet, nous voyons... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 14:01 - - Commentaires [2] - Permalien [#]