14 février 2010

Le XXVI d'Alme Diane de Jude Stefan

de Jude StefanXXVI du recueil Alme Diane Comme avec toi j’étais pur sans toije le suis du mystère de tes seinsau secret parvenu du silence simoins hélant pourtant plus touchable :que j’aime et sa divine viduitéplaît aux glaces de l’âge ta beautéconsumée  elle y a plus que ce tempsni long ni bref mais reniable quandn’en demeurent que nuage et l’im-muable terre à l’amant dénué sinond’oubli. Ne jalouse pas le roc bellechair ni la croix finale statue qui                va Jude... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 22:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 février 2010

De Marc

de biaisde Marc Laumonier clairement on avancesilen   cieu   sementpas feutrés sous les étoilesl'herbe moussue et dérangée calmementon avance sans compter abandonné des autres et seulherbe moussue et froideet puis c'est la porte ouverte ou éclairéepoint de repèrela mort est làassise de biaisen traversaux lèvresun sourire malheureux et résigné  feindrede Marc Laumonier feindre toujours feindreou se retrancherou s'éteindrebougie bien timide flamme trop fragilese r e c r o q u e v i l l e... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 16:29 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
13 février 2010

Le Courage du Rouge-gorgede Maurizio Maggiani Saverio Pascale, fils de boulanger anarchiste, voit sa vie bouleversée à la mort de ce dernier.  Un jour, en rangeant les affaires du défunt, il trouve un vieux recueil de poèmes usé pour avoir été lu et relu. Recueil écrit par un poète italien « Giuseppe Ungaretti ». Entouré des amis de son père, il apprend que celui-ci vient de la même région italienne que ce petit groupe d’émigrés, qui fait son monde depuis toujours. Ce livre changera sa vie. Jamais avant le décès de son... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 22:34 - Commentaires [2] - Permalien [#]
13 février 2010

Maurizio Maggiani

Maurizio Maggiani Je viens de découvrir cet auteur en lisant le courage du rouge-gorge, et je ne m’arrêterai pas à ce livre. C’est un délice, tant par sa plume que par ses histoires. Voici, une biographie très très succincte. Maurizio Maggiani est né en 1951. Cet écrivain italien, a un parcours atypique, en effet, il a exercé des métiers divers tels que maître d’école en prison, enseignant pour enfants aveugles, opérateur de cinéma, adjoint au réalisateur, photographe, publicitaire, constructeur de pompes hydraulique !!! Il est... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 21:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 février 2010

En ami

En amide Forrest Gander J’ai lu ce livre sans en connaître l’histoire. En effet, ma copine libraire m’a dit que c’était un livre formidable, mais qu’il fallait mieux ne pas lire la quatrième de couverture, car tout était dit, résumé grossièrement. Et c’est vrai ! Je l’ai lu après avoir fermé avec beaucoup de regrets la dernière page.  Certes, l’histoire est résumée, mais ce n’est pas le livre, loin de là. Ce livre quand on le lit, on est pris au ventre, on suit les gens, on les aime, on les comprend ou pas, on les laisse... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 19:46 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
30 janvier 2010

Placidité

PlaciditéDe Robert Walser Depuis que j’ai capitulé devant le temps,je sens vivre en moi quelque chose,une sérénité ardente et merveilleuse.Depuis que je badine sans façonavec les jours avec les heures,mes lamentations sont closes.Et d’un seul mot franc et directme voici délivré du fardeaude mes fautes qui me nuisent :le temps est le temps, il peut s’endormir,il me trouvera toujours, bravehomme, fidèle au poste. Gelassenheit Seit ich mich der Zeit ergeben,fühl’ich etwas in mir leben,warme, wundervolle Ruh’.Seit ich... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 00:37 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

25 janvier 2010

un 25 janvier

Il y aura 5 ans ce soir que mon père est mort. 5 ans, que je ne dis plus papa, 5 ans, et ce soir la peine est plus réelle, parce que maintenant j’ai compris. 5 ans, et, je me souviens de tout, du moindre détail, de ces heures à le voir souffrir sans rien pouvoir faire si ce n’est lui tenir la main, à presque souhaiter sa mort, tant sa douleur était grande. Entouré des siens, là dans ce lit anonyme de clinique… je me souviens même de nos habits, d’avoir téléphoné aux absents pour leur annoncer son départ, toujours dans cette... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 20:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
14 janvier 2010

Émily Brontë

Émily Brontëde Ted Hughes Le vent au sommet de Crow Hill fut son amoureux.Son grand récit farouche à son oreille fut son secret.Mais son baiser lui fut fatal. Au travers de ce sombre paradis couraitLe ruisseau qu’elle aimait tropQui lui mordit le sein. L’hirsute roi de ce royaume détrempéLa suivit à travers le murCouchant dans son lit étiolé d’amour. Le courlis marcha dans son ventre. Le caillou se gonfla sous son cœur. Sa mort fut le cri d’un petit bébé sur la lande. Émily Brontë, de Ted Hughes tiré de... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 17:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
13 janvier 2010

Apnées

Apnéesd’Antoine Choplin Un homme doit aller faire de l’apnée dans un lac près de Plan-les-Ouates. Sa voiture tombe en panne. Elle ne sera réparée que dans la soirée. Il se retrouve alors avec quelques heures de liberté dans ce lieu inconnu. Que faire de ce temps inattendu ? Il passe de l’excitation à l’embarras, il envisage des solutions et choisit finalement de prendre « en filature » une jeune femme qu’il croise. J’ai lu ce roman deux fois. La première fois, je n’ai pas accroché à l’histoire, par contre au style oui. Ce n’est... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 19:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 janvier 2010

Adalina

Adalinade Silvio Huonder Johannes Maculin, la trentaine, originaire d’une petite ville Suisse, vit à Berlin, où il est dessinateur.Un matin, sans que rien apparemment ne l’ait annoncé, un souvenir d’adolescence ressurgit douloureux, et si réel. Un souvenir si éprouvant qu’il a bouleversé sa vie. Le soir même, il partira à sa rencontre. Je ne vous en raconterai pas plus. C’est un très beau roman, poignant, glaçant, dans lequel se succèdent le présent et les années 70, de façon très intelligente et captivante. Ce roman est... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 18:58 - - Commentaires [2] - Permalien [#]