01 mars 2011

Sèves et déchets - Visage II

Sèves et déchetsd’Andrée Chédid Cette année       j’abolis l’espérancel’horizon des partagesl’oiseau des parentés L’aube est moribondeBoue et supplices surnagentLes crédos ont pourri ! À pas de fossoyeurj’enfonce dans l’histoirebroyée par l’outragegluante de toutes ses plaies Quelles ressources      quel fermentnous surprendront encore ?Quel printemps tressaillera ? Quel adolescent large de rêvesémerveillera le jour ? Quel frisson de sèvess’assemble sous... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 22:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 février 2011

On m'a touché à la tête...

On m’a touché à la tête d’un doigt effroyablementdoux, on m’a insufflé,Jusqu’au fond de ma bouche j’étais limpide : limpideengouffrement,La goulée du cœur la facemangée,Sur les draps le sang frémissait encore :à faire peur,S’il était possible d’appeler une comète comme un animal :ou une brassée de parfumsi aiguqu’il enfoncerait dans la chair : deviendrait unanimedans la chaircomme une lueur,Une bague vivante à un doigt mortel :l’épouvante rythmiquedu nomtouchant encore la tête,Le lait circulait en elles,C’est... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 16:31 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
26 février 2011

Où va se terrer la lumière

Cela s’appelle, un gros gros passage à vide ! mais très gros. Pas envie de lectures particulières en ce moment, plutôt besoin de repos et de liberté. Ça tombe bien, récupérations et vacances sont à l’ordre du jour ;o) J’ai toutefois lu de la très belle poésie.   De Mary-Laure Zoss       Où va se terrer la lumière, page 34 ... quant à nous, tirant nos courroies serrées sur le corps du mal, quel visage portons-nous qui arra­che des aiguilles à l'air vif, quelle fumée envenime nos paupières... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 18:20 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
23 janvier 2011

Exposition Pierre Reverdy

Janvier n’est pas mon mois, pour moi, il est l’hypocrite des 12 ! Quoi qu’il en soit, il faut le vivre tout de même !!Il y a au Mans en ce moment, et ceci jusqu’au 26 février, une magnifique exposition sur Pierre Reverdy. Il a vécu une partie de sa vie dans la Sarthe, dans le voisinage de l’Abbaye Saint-Pierre de Solesmes. L’exposition est composée des fonds exceptionnels de la Bibliothèque municipale de Sablé-sur-Sarthe, de la Bibliothèque littéraire Jacques Doucet, de la Médiathèque Louis Aragon, de l’Abbaye Saint-Pierre de... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 20:23 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
25 décembre 2010

Ton visage...

Le lien d’ombreHugo von Hofmannsthal On connaît peu Hugo von Hofmannsthal comme poète. Sa carrière a été fulgurante, il a écrit l’essentiel de ses poèmes entre 16 et 25 ans. Ce recueil regroupe l’intégralité de son œuvre poétique (la plupart des poèmes ont été publiés de son vivant). Je vous en dirai un peu plus dans quelques temps, je l'ai depuis peu, et je n'ai pas encore pris le temps de le lire sérieusement. Mais, voici un petit avant goût... Claude Ton visage…Hugo von Hofmannsthal Ton visage était tout... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 22:27 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
25 décembre 2010

Chez moi

Chez moi, nous n’avons pas la culture de Noël, ni du 31 décembre. Chez moi, Noël veut dire se retrouver tous ensembles, rire, se chamailler, que l’on soit petit ou grand… Une famille quoi ! Il n’y a pas de cadeaux comme on le voit un peu partout, chez nous Noël c’est un moment où tout le monde parle en même temps, un moment où je me demande à chaque fois, comment nous faisons, nous, tous si différents pour tenir dans cette même pièce ! Des fois, on a un peu l’impression de vivre dans un film, mais qu’est-ce que c’est drôle. ... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 21:54 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

24 décembre 2010

Promenades avec Robert Walser

Promenades avec Robert Walserde Carl Seelig  Après avoir écrit mon précédent billet, j’ai repensé à ce livre de Carl Seelig. Je l’ai ouvert au hasard, et, je me suis rendue compte qu’il reste incontestablement celui que je préfère concernant Walser. Il parle d’amitié, d’une amitié saine et forte. Carl Seelig y a réuni les moments qu’il a partagés avec son ami, sans jamais s’en servir pour analyser et expliquer son œuvre. Sous forme d’un journal, il raconte leurs promenades, leurs silences, leurs bavardages, leurs... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 13:15 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
23 décembre 2010

Robert Walser, le promeneur ironique

Robert Walser, le promeneur ironiqueEnseignement psychanalytique de l’écriture du romande Philippe Lacanée Robert Walser est mort le 25 décembre 1956 dans la neige, lors d’une de ses promenades qui lui étaient si chères.Si vous aimez l’écriture de ce formidable auteur, ce livre et une petite mine de plaisirs. Soit, c’est un essai, je l’ai lu comme  un roman, tant il est pertinent et bien écrit. Ce n’est pas forcément le genre de lecture que j’apprécie. Je n’aime pas vraiment que l’on me dise comment interpréter un... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 22:11 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
23 décembre 2010

La promesse de l'ange

La promesse de l’angede Frédéric Lenoir et Violette Cabesos Je ne lis pas beaucoup de thrillers, enfin, je dis thriller parce que c’est ce qui est écrit sur la couverture. Polar, thriller ? je ne connais pas trop la différence. En tout cas, ce livre est passionnant, il nous emmène au XIème siècle, au temps de la construction de l’abbatiale du Mont Saint Michel par les moines.Il est rythmé, nous passons du moyen âge au temps présent d’un chapitre à l’autre. Il est quelques fois difficile de quitter une époque pour retrouver... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 21:15 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
15 décembre 2010

Petite colère

Petite colèrede Tomás Segovia Pour l’amour de deux ne me faites pas cette têteje me tais je me retire je prends ma retraite de paroleje ne dirai plus cette bouche est miennepas plus qu’avec ma bouche à moi je ne dirai « cette bouche n’est pas   mienne »je ne dis plus rien je reste à ma place je m’assiedsje me dis à moi-même mes quatre véritésje reste là bien sagement pour que toute les accusations de fallacequi traversent sans cesse innombrables comme des guêpespassent par moi en moi se croisent me transpercent et... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 17:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]