14 janvier 2009

Ces moments où...

Ces moments où… de Georges Perros Ces moments où tous les hommes, tous les livres du monde deviennent insuffisants. Où, dans la bibliothèqe totale, on ne trouverait pas un seul livre de sauvetage, comme le marin qui fait naufrage ne rencontre aucune main de secours. Ces moments-là donnent justement une idée de la mort. Le curieux, c’est qu’en même temps, ils dévoilent la vie, dans son extrême nudité, et la passion que nous en avons. Il n’y a rien de pire. Mais rien de mieux. On sait qu’il va falloir y retourner, parce... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 08:35 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

13 janvier 2009

Poème d'Essenine

Allons baise, baise-moi, mordsjusqu'au sang, jusqu'au cri.Le ruissellement d'un cœur ardent ne souffre pas de froid désir. La cruche répandue de joyeux drilles ce n'est pas pour nous, car comprends-tu, petite amie ? sur terre nous n'avons qu'une vie Promène alentour tes regards et vois : à travers la ténèbre humidela lune, jaune corbeau, plane et vire là-haut. Allons, baise-moi ! Je le veux. Pourriture déjà me joue son petit air. Il a flairé ma mort, c'est clair, celui qui plane dans les hauteurs. Ô... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 13:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 janvier 2009

Décidément

Décidément,... j'ai oublié de mettre le nom du poète...!!!! C'est bien entendu Jaroslaw Seifert. Claude
Posté par jeanlau à 09:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 janvier 2009

Chanson sur la chevelure défaite

Chanson sur la chevelure défaite En chaussures souples, sans talon,vont des pieds de femme.Mais les yeux ne veulent pas encore dormir.Arrivée à la fenêtre, elle s'assit,en chaussures souples. Plus lourd de quelques larmes, le foulardde soie regagne sa cachette d'avant.Que pèse une larme ? Une question pour rire !Quel poids, pourtant, la solitude de la nuitplus lourde de quelques larmes ! La chevelure de son parfum, en silence,pleut sur le galbe colombin de son épauleet le peigne, soulevé par la main,redescend,... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 08:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 janvier 2009

Jeune fille endormie

Jeune fille endormie peinte par Balthus Jeune fille endormie. Huile sur bois.Tate : presented 84 the friends of The Tate Gallery, 1959. © 2008, ProLitteris, Zûrich En ce moment, je m'évade bien avec la peinture de Balthus. La reproduction vient du site : http://www.exporevue.com/magazine/fr/balthus_centenaire.html Claude
Posté par jeanlau à 13:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 janvier 2009

La paresse comme vérité effective de l'homme

C’est la curiosité qui m’a poussé ce soir à rouvrir ce livre que j’avais oublié. Le froid donne des envies de paresse… et tant mieux pour moi, je suis en week-end ce soir ! J’ai donc relu ce petit livre de Kazimir Malevitch, écrit en 1921. L’auteur (peintre de renom) est le chef de l’Ounovis, première école consacrée à l’art moderne. Il n’est pas ici dans son rôle de peintre mais plutôt dans celui de « transmetteur de vérités ». Il se rapprochera dans l’année 20 des membres du Bauhaus Allemand, et connaîtra par la suite une... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 23:25 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

08 janvier 2009

Un rêve

Un rêvede Ted Hughes Ton pire rêveest devenu réalité : cette sonnerie à la porte-Pas une simple coïncidence,Mais une météorite, tombée pile sur notre cheminée,Avec notre nom dessus.Ce ne sont pas les rêves, mais les étoiles fixesQui gouvernent une vie. Une soif de tout l’être,Inexorable, comme un dormeur attirantL’air dans ses poumons. Il fallait que tu soulèves, De quelques centimètres, le couvercle du cercueil.Dans ton rêve, ou le mien ? Étrange boîte aux lettres.Tu as sorti l’enveloppe. C’étaitUne lettre de ton père. « Je... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 20:23 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
02 janvier 2009

Quand un livre éclaire votre journée...

Aujourd'hui, la journée s'annonçait difficile, vous savez une de ces journées où  vous avez eu la bonne idée de concentrer tous vos rendez-vous un peu pénibles, genre le médical, le financier, l'alimentaire, enfin vous connaissez tous ! Et c'est ce que j'avais eu l'horreur de me programmer pour commencer l'année !! J'avoue que je voyais ça d'un bien mauvais œil ce matin, quand oh bonheur mes yeux sont tombés sur « la promenade » de Robert Walser (ils ont eu une bonne idée) ! « Mais bien sûr, je vais faire ma promenade à moi »... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 23:07 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
01 janvier 2009

Déja le soir...

J’ai relu ce recueil, enfin, une partie. Je vous livre quelques uns des poèmes, mais, si vous avez l’occasion de vous le procurer, vous comprendrez comme il est fin et profond. J’en conviens, ce n’est pas très gai pour commencer l’année… mais bon, c’est comme ça !Bonne lecture, Claude Déjà le soir tombe…de Jaroslav Seifert Déjà le soir tombe et bientôt il fera noir,et dans la cour empestent les entraillesdes bêtes écorchées.      Mais les rossignols,cette proie attrapée dans les collets trompeurs,qui ont... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 21:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 janvier 2009

Je ne sais pas...

Je ne sais pas…de Jaroslav Seifert Je ne sais pas où commencer :     les traces dans la neigeperdent leurs contacts exacts et de plus il fait sombre.Et moi, j’attends encore ici.     Qui ? Et pourquoi ?Ensuite il a plu un peu et c’était le printemps,une année a passé, une seconde, puis la troisièmeEt c’était toute une vie.     Et celui qui s’attarde iciest un autre, ce n’est plus moi. Autrefois j’ai trouvé mon nomécrit en lettres d’argent sur une bannière noire,il y avait même la... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 20:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]