19 septembre 2008

Sur le tombeau des rois Tchèques

SUR LE TOMBEAU DES ROIS TCHÈQUES La honte au cœur, à ne rien dire ici dans le silence des agathes,ah, précieuses pierres de Bohême !L’arme fidèle qui repose pourtant si prochen’était pas de notre côté !La rosée mouille fleurs et feuilles,encore endormie dans les boutons de roses,c’est ainsi que le sang toujours tache l’épée, la fine lance  et le gantelet.Prier ? Oui, mais que l’épée brilledans de pareilles mains dégainée !Seules les femmes pourront avoir les mains vides.Et même pas les femmes !Les heures s’en vont, mais notre... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 18:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 septembre 2008

Là-bas

Là-bas L'enfer, ou le présent?Et qu'y a-t-il avant? Cela continueraità cause de nous-mêmes ? Ou bienn'y a-t-il que folie commune, jusqu'au déliced'une destruction protéiforme ? Combiende serpents empêchent notre rencontredans la cendre, le sable et la poussièredu désert, lequel grandirade toute incertitude ? Ah, il n'y a que dans la mèreque ce qui a été pleuré depuis longtempscontinue à verser des larmes… Tam Peklo, nebo přítomnost?A co je dřív? Pokračováníkvůli sobě samému? Nebospolušílení až k slastiz mnohotvárného zmaru?... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 18:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 septembre 2008

un ciel à la Rothko

Ce matin, le jour avait du mal à se lever, moi aussi, et les 55 km matinaux pour aller travailler n’étaient pas vraiment là pour remonter le moral de mon cerveau endormi. Par contre le ciel était magnifique, je me serai cru devant un tableau de Mark Rothko, c’était magnifique. Moi, quand je suis devant un tableau de ce peintre, j’ai envie « d’entrer » dans le tableau, je me sens happée… et j’ai envie de m’y laisser porter… J’ai trouvé la photo sur le site : ... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 08:04 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
09 septembre 2008

Deux poèmes d'Anna Akhmatova

Je suis fatiguée depuis quelque temps, et je lis comme vous pouvez le constater beaucoup de poésie. J'aime la poésie, elle est concise et me permet de m'évader en quelques mots... J'ai toujours adoré la littérature et la poésie de l'est, et je me rends compte que j'y reviens toujours, je ne m'en sature pas... Alors hier soir, il faisait froid, la journée avait été maussade, et c'est vers Anna Akhmatova que mon choix c'est porté. ______ Pourquoi errer, sans se fixer,Pourquoi regarder sans respirer ?Tu dois savoir... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 13:21 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
04 septembre 2008

Deux poèmes de Boris Pasternak

J’aime énormément la poésie de Boris Pasternak. J’ai trouvé sur le site d’esprit nomade ces deux poèmes et cette photo (en attendant de retrouver mon livre ou de l’acheter !!! oui oui, merci le déménagement !). Je voudrai parvenir au cœurDes choses, en toutes :Dans l’œuvre, les remous du cœur,cherchant ma route. À l’essence des jours passés,Leur origine,Jusqu’à la moelle, jusqu’au pied,À la racine.Des faits, des êtres sans arrêtSaisir le fil,Vivre, penser, sentir, aimerEt découvrir.Ô, le pourrais-je, je ferais,Fût-ce en... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 18:33 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
04 septembre 2008

Mes aimés !

On m’a fait remarquer récemment que je ne mettais sur ce blog que des lectures et auteurs aimés. C’est vrai, d’une part parce que je n’ai pas envie de perdre mon temps avec des choses que je n’ai pas apprécié et d’autre part je ne me permettrai pas de descendre un livre simplement parce qu’il ne rentre pas dans mes goûts. Il y a suffisamment de personnes qui le font, alors moi, je préfère ne mettre que mes aimés. Et ils sont nombreux ! Alors... Claude
Posté par jeanlau à 18:14 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

03 septembre 2008

L'histoire d'une solitude

L’histoire d’une solitude Le roman se passe au début du XXe siècle. Le narrateur, un jeune homme de la petite noblesse, compliqué et tourmenté, fait l’apprentissage de la vraie vie. Sa vie est faite d’intimes obsessions qui en fait cachent une grande solitude. Il y a sa mère, personnage autoritaire, froid et absurde. Son travail sur Le Caravage, quasi obsessionnel, un chien Péter… Et, il y a une femme, aussi jolie qu’infidèle. Mais, rien ne pourra détrôner cet amour obsessionnel pour cette femme... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 19:12 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
09 août 2008

"Lettre" et "Sur la robe elle a un corps"

Lettre de Blaise Cendrars Tu m’as dit si tu m’écrisNe tape pas tout à la machineAjoute une ligne de la mainUn mot un rien oh pas grand-choseOui oui oui oui oui oui oui oui oui oui Ma Remington est belle pourtantJe l’aime beaucoup et travaille bienMon écriture est nette et claireOn voit très bien que c’est moi qui l’ai tapée Il y a des blancs que je suis seul à savoir faireVois  donc l’œil qu’à ma pagePourtant pour te faire plaisir j’ajoute à l’encreDeux trois motsEt une grosse tache d’encrePour que tu... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 02:51 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
29 juillet 2008

Poème pour block :25 juin de Marina Tsvétaïéva La vie ment inimitablement:au-delà de l’attente, au-delà du mensonge…Mais au tremblement de toutes les veinestu peux reconnaître la vie ! Comme couchée dans l’orge : une cloche, l’azur…(Comment ! couchée dans le mensonge !) la chaleur, le mur…Bredouillement, à travers le chèvrefeuille, de cent dards…Réjouis-toi donc ! –Il appelle ! Et ne le reproche rien, mon ami.Nos âmes sont ensorcelées dansdans nos corps, et déjà le front s’égare dans le rêve. Car –pourquoi as-tu... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 21:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 juillet 2008

Ma mère, ma mère,...

Poème de Sylvia Plath Ma mère, ma mère, quelle tante grossièreQuelle cousine disgracieuse ou défiguréeT’es-tu malencontreusement gardéD’inviter à mon baptême pour qu’elleEnvoie ces femmes se pencher sur mon berceau,Hocher leur tête d’œuf à repriserAu-dessus de mon front, au-dessus de mes pieds,Au-dessus de mon cœur ? Tiré du livre de Valérie Rouzeau aux éditions jeanmichelplace/poésie, collection dirigée par Zéno Bianu. Claude.
Posté par jeanlau à 12:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]