09 décembre 2017

Solitude

Solitude d’Anna Akhmatova   On m’a jeté tant de pierres, Que plus aucune de m’effraie, Le piège s’est fait haute tour, Haute parmi les hautes tours. Je remercie ceux qui l’ont construite, Qu’ils cessent de s’inquiéter, de s’attrister. De tous les côtés je vois l’aube plus tôt. Et le dernier rayon du soleil triomphe ici. Souvent dans les fenêtres de mes chambres Entrent les vents des mers du nord, Et le pigeon mange dans mes mains du grain… Cette page que je n’ai pas finie, La main brune de la Muse, Divinement calme et légère, Y... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 15:38 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

05 novembre 2017

CAVERNE suivi de CADAVRE de Makenzy Orcel   Page 18 s’attacher tue mais la hâte soulève des montagnes à peine plus lourdes que le foin le vague souvenir grignoté dans le noir tourne toi loin de la routine ta nuit sois éternel immense brasier pour le fugitif loin des jours englués dans la mare des principes fidèle à toutes soifs solitudes d’aucune langue par-delà le possible et les liens…   Page 39 regardez par vous-même par l’œil des ouragans nos enfances dévastées dans la manufacture des vents leur morne texture ... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 21:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 octobre 2017

LA NUIT Caresse l’horizon de la nuit, cherche le cœur de jais que l’aube recouvre de chair. Il mettrait dans tes yeux des pensées innocentes, des flammes, des ailes et des verdures que le soleil n’inventa pas. Ce n’est pas la nuit qui te manque, mais sa puissance. Page 41.   PREMIERE DU MONDE Captive de la plaine, agonisante folle, La lumière sur toi se cache, vois le ciel : Il a fermé les yeux pour s’en prendre à ton rêve, Il a fermé ta robe pour briser tes chaînes.   Devant les roues toutes nouées Un éventail... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 21:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 août 2017

Ebriété Tandis que la moisson achevait de se gaver sur le cuivre du soleil, une alouette chantait dans la faille du grand vent sa jeunesse qui allait prendre fin. L’aube d’automne parée de ses miroirs déchirés de coups de feu, dans trois mois retentirait.   Sous le feuillage Frapper du regard, c’est se dessiner dans  les yeux des autres, y découvrir leurs traits modifiés auprès des nôtres, mais pour ombrer notre ceinture de déserts. Celui qui prenait les devants s’appuya contre  un frêne, porta en compte la récidive... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 23:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 mai 2017

Fin d’orage L’orage a fait éclore là-haut une féérie De grosses fleurs creuses à des cloches pareilles Qui ébranlent dans le vent Et allongent leurs battants pour frapper nos oreilles… Fleurs aux lèvres charnues Mordues par le soleil D’où saigne la pluie, D’où goutte la pluie comme un miel d’or – Et ma terre adoucie fuit devant l’orage.   Visage Cheveux… gris d’argent, tels des flots d’étoiles, Front… canot incurvé qu’agitent les rides nées de la douleur Ses yeux… buée de larmes qui se condense plus bas sur sa chair Et ses... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 22:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 mai 2017

Page 33 Un autoportrait : La baignoire. Moi, femme nue Le torse plié Une main protège le cœur : Moi, poignardée, exsangue. Je voile ma fatigue Ce temps Empoisonné. Rien n’échappe à Duncan, Surtout, ma détresse Dangereusement calme.   Page 69 Durant des heures, je travaille. La dissonance des coloris J’enduis la chair de ma sœur De couches gluantes. Mais ce n’est jamais ça. A peine une ligne trace Ses paupières closes. Derrière, les eaux glauques Noient son cerveau. « J’ai l’impression de vivre une... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 21:56 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

28 janvier 2017

Emmanuelle Riva est décédée hier, je vous en parlais il y a peu de temps. J’aimais l’actrice, j’aimais la poète. Claude   S’éteindre de sourires être à ne plus finir mon pauvre corps je l’ai mis debout à côté de moi restes d’un beffroi sur l’âme de la plaine 1986   Rêve de théâtre Cheminement de tous les clochers sur le ciel guet-apens très doux des aéroplanes sur ton cœur comme les hirondelles que tu apprivoises avec ton ombre Tu peux t’éloigner dans la magie des fleurs nocturnes tu peux prendre la tempête pour amie... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 17:37 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
03 décembre 2016

Je ne serai pas cet homme qui a volé à l’oiseau de passage l’histoire de son propre visage. Ma route sera sobre d’emblèmes, et j’irai sans entraves. Sur le clocher, un coq, et sur la place, un arbre, dévideront pour moi, l’hiver et l’occasion heureuse. Mais le vent sombre qui demeure et l’esplanade du soleil continueront d’amadouer mon chiffre, les chauves-souris prolongeront tard dans le soir le ballet irrité de mon écriture d’angles. Je veux bien croire pourtant, qu’un jour dans la clarté qui prend au nœud de l’ombre, la terre et... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 21:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 juillet 2016

Souvenir de la peurde Konstantin Pavlov Parler, écrire sur la poésie est pour moi un exercice extrêmement difficile. Plus aucun autre, le poète choisit chaque mot avec plus de précision encore que l’écrivain. La poésie est une chose que l’on ressent au plus profond de soi-même comme une peinture, une musique. Chacun de nous à sa propre perception, chacun de nous à son histoire et sa personnalité, alors comment pourrais-je dire une généralité que vous pourrez lire un peu partout. Je ne connaissais pas Konstantin Pavlov, c’est sa... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 12:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 mai 2016

Pfff ! j’ai un retard fou dans mes billets, retard est un euphémisme !!! Je suis en train d’aménager un nouveau bureau chez moi, car, j’ai l’autorisation de faire du télétravail (à l’essai pour l’instant). Je travaille loin de chez moi, et cela va me changer la vie. Pour l’instant, travaux, peinture, tri, etc. priment sur tout le reste, mais que pour mieux en profiter ensuite ! En ce moment, je lis beaucoup de poésie, j’aime beaucoup Paul Éluard, voici deux très beaux poèmes. Claude   AVEC TOI Je tiens la rue... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 18:39 - - Commentaires [2] - Permalien [#]