10 mars 2015

Le doux parfum des temps à venir de Lyonel Trouillot

  Le doux parfum des temps à venirDe Lyonel Trouillot J’ai pris par hasard ce recueil de poésies à la médiathèque. Le hasard fait bien les choses. Ce livre m’interpelle. Plus exactement, c’est l’auteur qui m’interpelle ! Je n’avais pas fait attention que c’était un homme et, lorsque j’ai lu ces vers j’étais persuadée que c’était une femme qui écrivait : Je suis pourtant ta seule archiveton seul commencement.Hors moi, seuls le vide et l’absence ont présidé à ta naissance.Moi seule t’ai voulue.Et la nuit où tu es née,... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 22:56 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

14 février 2015

La grippe s’est arrêtée chez moi ! Je ne l’avais pourtant pas invitée, pfff  quelle galère, elle a été sévère, je ne me rappelle pas avoir autant délirée par la fièvre ;o) je souris un peu aujourd’hui, mais je peux vous assurer qu’il y a une semaine, je ne le faisais pas du tout. Bon, le principal c’est qu’elle soit passée, et que ne reste que la fatigue et quelques maux de rien du tout ! Je passe ma convalescence à lire, ce qui n’est pas désagréable, et j’ai écrit quelques billets, mais ils sont si longs que je... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 23:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 février 2015

Sombre comme le temps d'Emmanuel Moses

J’ai terminé il y a peu ma trilogie, je ferai normalement mon billet ce week-end, mais vu que j’hiberne complètement cet hiver, je préfère dire « normalement ». En attendant, voici quelques poésies d’Emmanuel Moses. J’ai lu ce poète quelques fois déjà, et je suis toujours aussi enchantée.   BRUME ET PEUPLIER La brume ne comprend pas le paysageLe paysage ne comprend rien à la brume non plusLe passager dans le train ne comprend ni l'un ni l'autreEt il doit y avoir quelqu'un qui ne comprend pas le passagerPeut-être un... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 14:25 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
12 janvier 2015

ce matin pour Dagur j'ai couru les yeux écarquillés après toiécumant les rues toquée de tes flancs noueux de ta peau de jade tu as renversé mes boîtes crâniennes et cueilli la folie de mes jambes ce matinà mon réveil à tes côtéstu étais mortparmi les livres peaux de poisson sandalesje fume la dernière cigarette ne m'appelle pas dans le fjordflotte une odeur de graisse de baleine                               ouvenir de qui souvenir de... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 14:16 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
01 janvier 2015

Pour commencer l’année en poésie, voici un poème de Rabindranath Tagore, que je ne connais que très peu, si ce n’est pour dire pas. Claude Au matin, je jetai mon filet dans la mer.J’arrachai du sombre abîme d’étranges merveilles :les unes brillaient comme un sourire, d’autres scintillaientcomme des larmes et d’autres étaient rougissantes comme les joues d’une jeune épousée.Quand, chargé de mon précieux fardeau, je revins à la maison, ma bien-aimée était assise dans le jardin et nonchalamment effeuillait les pétales d’une... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 21:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 juillet 2014

Entrevoir, suivi du front sur la vitre et de la halte obscure de Paul de Roux

Forêt de Perseigne Comme un rideau qui se soulève avec le ventet se prend un instant au visagela lente marée de blanc brouillarddans l’allée forestière entre les branchesbouge doucement.S’y ébruite la neige légèredes feuilles mortes de novembre.   Le contre-chant C'est comme un contre-chant, celaqui nous entoure, le compact :rideaux, coussins, murs et toit et le réveil qui moud le temps d'un grain égal à toute date, à toute heure. Cela parle à quelque chose en nous qui agrée cette mouture du temps, le malheur de la... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 21:35 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

23 juillet 2014

Attila Jozseph

Deux poèmes extraits de :Le Mendiant de la beautéd’Attila Jozsef  C’est avec Attila Jozsef (entre autre) que je passe mon été poétique cette année… Claude   Image dans le miroir Comment c'est arrivé, je ne sais plus.Pourtant je l'ai bien vue, une fois, Je l'ai fixée avec de grands yeux.C'était il y a longtemps, c'est tout ce que je sais. Je l'ai vue en feu.Son visage, sa silhouette dans le miroir de flammes, S'est gravé dans mes yeux pour l'éternité, S'est penché dans mon cœur où il étincelait. C’était il y a... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 14:01 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
28 juin 2014

La mer hivernale

Je pense passer l’été en poésie. Ma médiathèque ferme juillet – août et une partie de septembre pour travaux, alors, j’ai emprunté plusieurs recueils. J’ai ce qu’il me faut en ce qui concerne les romans, ma bouquinerie et ma librairie resteront ouvertes presque toutes les vacances ! ouf ouf !! car je suis trop fatiguée pour partir en « vadrouille » cette année, l’été sera tout calme, c’est  bien aussi ! En attendant mon billet de demain sur « Le peintre et le pirate », voici un poème de Derek... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 21:51 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
26 mai 2014

L’aurore me trouvera les bras croisésd’Emil Botta Post ludum Rends-toi, poésie, aux chênes de garde, au plus haut point et transmets-leur le salut d'un ami qui n'est plus rien. Prie les oiseaux de se taire, ils m'ont rendu fou, je fus de leur pépiement plus que soûl. Passe cette nuit, poésie, voir mes proches dans leur sommeil, embrasse-les sur le front, chuchotez un peu ensemble. Dis-leur que j'ai fermé la dernière page du cahier et gagné la compassion des pierres et des rochers. À ma mère, poésie, dis de me pardonner,je suis une... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 22:50 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
21 mai 2014

Elizabeth Bishop est une poétesse américaine (1911-1979), elle fut élevée par ses grands-parents. Elle a beaucoup voyagé en Europe, en Afrique, en Amérique Centrale… elle a traduit entre autre Rimbaud, Baudelaire, et s’est intéressée aux surréalistes). Vous trouverez sur Internet de nombreux sites la concernant. J’ai trouvé ce recueil « Un printemps froid » à la médiathèque, le titre m’a parlé… le printemps est difficile pour moi cette année, mais je garde le moral pas de soucis de ce côté, ouf !!! juste le corps qui... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 17:44 - - Commentaires [2] - Permalien [#]