04 novembre 2018

Délicieuses pourritures de Joyce Carol Oates Gillian Brauer est dans un musée à Paris, lorsqu’elle découvre une statue aborigène qui lui rappelle celle d’une sculptrice morte 20 ans auparavant. Cette sculptrice, Dorcas, avait été un personnage troublant de ses années universitaires, la femme de son professeur de littérature. Page 22. Ses sculptures ! Elles étaient en bois, plus grandes que nature, primitives et spectaculaires. Elles étaient brutes, grossières, laides. La plupart représentait des femmes à la sexualité agressive,... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 15:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 novembre 2018

La rue de Ann Petry 116ème rue, dans les années 50. La misère est reine dans le quartier. Lutie a un petit garçon de 8 ans, elle arrive dans la rue après avoir quitté son père, qui sans travail s’était mis à boire, et la trompait. Elle arrive dans cette rue, où elle sait que rien de bon ne pourra advenir. C’est la misère matérielle, sociale, c’est sale, ça sent le désespoir. Page 58. La 116ème rue présentait d’autres dangers qu’il était trop jeune pour reconnaître et s’en détourner. Il y avait, par exemple, ces bandes de jeunes... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 14:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 juillet 2018

1000 femmes blanches La vengeance des mères De Jim Fergus   Je n’avais  jamais entendu parler de ces deux livres. Pourtant, il paraît qu’ils ont eu beaucoup de succès. Une de mes sœurs me les a prêtés pour me distraire de ma fin d’année. Je ne connaissais pas du tout cette partie de l’histoire américaine, où un chef Indien, Little Wolf propose au Président Grant d’échanger 1 000 femmes contre 1 000 chevaux. En faisant cette proposition, il souhaite que son peuple puisse mieux s’intégrer dans le nouveau monde... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 16:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 juin 2018

Idaho d’Emily Ruskovich Ce livre, je l’ai dévoré, il est magnifique. La plume d’Emily Ruskovich est fluide, elle rend formidablement bien les différentes ambiances du livre, sans jamais, sans trop ou trop peu s’attarder sur la période. Il est troublant, car une mort ou deux morts d’enfants sont l’un des fils de l’histoire, mais pas seulement. La circonstance de la mort de la petite May, geste incompréhensible de la part de sa meurtrière, la maladie d’Alzheimer et ses conséquences nous font entrer dans une réalité terrifiante pour... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 16:40 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
08 mai 2018

Mon désir le plus ardent de Pete Fromm La vie met quelquefois sur notre chemin, la personne que l’on s’était dit que nous ne pourrions aimer. Ainsi Maddy, 20 ans, s’est bien promis de ne pas sortir avec un homme de son âge, et encore moins avec un descendeur de rivière comme elle. Et oui, mais un soir, elle rencontre Dalton, et là, ils n’hésitent pas à sauter à pieds joints dans leur  histoire d’amour. Et pourtant, Dalt a son âge et est descendeur de rivière ! Tout va très vite. Page 31. Nous nous marions à l’aube, en... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 21:18 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
04 février 2018

La conversion de James Baldwin Tant de sujets sont abordés dans ce livre qu’il est difficile d’en faire le tour. Il est très riche, que ce soit sur le caractère des personnages, sur la communauté, la violence… et de l’espoir. Extrait J’ai regardé l’avenir, Et je me suis interrogé. Tout le monde avait toujours dit que John deviendrait prédicateurs quand il serait grand, comme son père. Et les gens le lui avaient tellement répété que John, sans jamais y avoir réfléchi, en était venu à le croire. Il fallut qu’arrive le matin de son... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 17:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

07 novembre 2017

En lieu sûr de Wallace Stegner   2 couples, 4 personnalités, une amitié de toute une vie. Tel pourrait être le résumé le plus succinct de ce magnifique livre. Encore un que j’ai eu du mal à quitter, je l’ai « dévoré » !! L’écriture est fluide, c’est extrêmement bien écrit, on ne s’y ennuie pas et il fait réfléchir. Je me suis laissée littéralement envoûter, happer par ce roman. En 2 mots, c’est celui qu’il me fallait au moment où je l’ai lu, et cela a multiplié le plaisir. En le lisant, j’ai pensé au roman... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 14:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 août 2017

La divine plaisanterie de Margaret Laurence Je continue ma découverte de Margaret Laurence, elle me donne livre après livre l’envie d’aller plus loin. Rachel est enseignante, elle a 34 ans, elle est célibataire, s’occupe et vit avec sa mère. Sa vie est régie par les caprices de cette dernière et le quotidien de l’école. Page 55. « Dépêche-toi, ma chérie, sinon on va être en retard… » Gaie comme un pinson, sa voix traverse la porte de ma chambre avec  une légèreté qui me ravit ; la voilà sous son meilleur jour,... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 22:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 juin 2017

Colorado blues

Colorado Blues de Kent Haruf      Holt est une petite ville américaine du Colorado. Tout le monde s’y connaît. Toute l’économie tourne autour de la coopérative agricole. Lorsque le président décide de prendre sa retraite, le comité la confie à Jack Burdette, un enfant du pays. Jack est le « beau gosse » de la ville, l’espoir sportif déchu, le fêtard, etc. Il est marié à Jessie, une jeune femme simple et discrète. Un soir, Jack disparaît avec la caisse de la coopérative, laissant derrière lui, Jessie... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 23:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 mai 2017

Au revoir, à demain

Au revoir, à demain William Maxwell Dans les années 1920, William est un jeune garçon solitaire, sa mère vient de mourir. Il se lie d’amitié avec un le jeune Cletus, un garçon de son âge. Une amitié silencieuse s’installe jusqu’au jour où le père de Cletus est accusé du meurtre de l’amant de sa femme. La vie les sépare alors. Ils ne se croiseront que 2 ans plus tard. Mais est-ce par pudeur ou par peur de réveiller le passé, William ne saluera pas Cletus, se disant qu’il lui parlerait un peu plus tard. Mais ce plus tard ne vint... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 23:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]