09 décembre 2017

Rue de la Chimère de Julia Székely Nom du suicidé : André Balog, 28 ans Né le : 11 mai 1910 Emploi : sans Lieu du suicide : 70 rue de la Chimère Raison de l’acte : inconnu André est un jeune homme de bonne famille, écrasé par une famille traditionnelle, décide un jour d’en fini. A travers les différents chapitres, 12 personnes qui font parties de son entourage plus ou moins proche, car s’exprimeront dans cet ordre : -   Le vendeur de journaux, -   L’agent du coin, ... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 16:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 décembre 2016

La mort a chevauché hors de Perse de Péter Hajnoczy       L’homme adulte raconte le jeune homme qu’il était. Plus précisément, le jeune qu’il était et l’homme qu’il est encore : en couple avec une femme et l’ALCOOL.     Les deux femmes ont le même but, celui d’essayer de sauver leur histoire d’amour que l’alcool met en danger. Il les entraîne dans ses ruses, ses mensonges pour essayer de conserver et la femme et l’alcool. Jeune ou adulte, ses réactions sont les mêmes, même s’il se dit qu’il... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 20:21 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
08 septembre 2016

L’enfant du Danubede Janos Székely  Quel  livre passionnant ! Janoz Székely nous décrit à travers ces quelques 700 pages la Hongrie des années 20. C’est un récit d’une force et d’une intensité incroyable. Anna, une toute jeune femme est séduite par « Beaumichel » lors d’un bal au village. Celui-ci repart le lendemain matin, la laissant sans le savoir, enceinte. Anna a son bébé, Belà, qu’elle doit confier à une ancienne[CL1]  prostitué du village, qui garde des enfants comme lui. Alors que sa mère envoie... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 14:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 juin 2016

La fièvre de l’aubede Péter Gardos  J’ai lu ce livre il y a au moins deux mois, mon billet sera donc un peu succinct. L’écriture de Péter Gardos est fluide, le livre se lit très rapidement. Il conte l’histoire de ses parents, plus exactement de leur rencontre. Son père est rescapé des camps de concentration nazi. Atteint de tuberculose, il a été envoyé en camps en Suède pour se faire soigner. Les médecins lui donnent peu d’espoir, aussi, pour se donner la force de survivre, il écrit à 117 jeunes hongroises réfugiées en Suède... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 21:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 août 2015

La miséricorde des coeurs de Szilárd Borbély

La miséricorde des cœursde Szilárd Borbély C’est par les yeux d’un enfant, que Szilárd Borbély nous fait rentrer dans la vie d’une famille, d’un village du milieu des années 60, en Hongrie du Nord-Est. Il tente avec sa famille d’échapper à la brutalité des « nouveaux seigneurs », les communistes. Il nous décrit leur quotidien, leur grande misère, la lutte au jour le jour pour remplir les assiettes, pour travailler, pour vivre tout simplement. Page 282. Le dimanche, on doit avoir un bouillon au Pourtant, bien souvent, il... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 22:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 novembre 2014

Farémido, le cinquième voyage de Gulliver

Farémido, le cinquième voyage de Gulliverde Frigyes Karinthy Gulliver, le héros célèbre de Swift, s’est engagé dans la marine de « Sa Majesté ». Le pays est en guerre, il part à bord d’un navire qui fait naufrage. (Gulliver reste Gulliver !) Il est sauvé par un peuple étrange qui ne ressemble à aucun autre, les Sollasis. C’est un peuple étrange, inorganique, avec un langage constitué de notes de musique. P.18-19 Je levai la tête et je vis devant moi un méca­nisme ou une machine étrange, jamais vue : je ne peux en... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 18:46 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

27 août 2014

Code-barres de Krizstina Tóth

Code-Barresde Kristina Tóth Ce livre est d’une grande beauté, à travers 15 nouvelles, Kristina Tóth, dissèque 15 éventuelles stations de vie. Chaque évènement est prenant, formidablement décrit, le vocabulaire est fort. En lisant, j’avais le sentiment d’entrer dans le personnage, vous savez comme quand on se sent effleuré par un souffle. Le style fluide y est aussi pour beaucoup. Le roman a une structure assez particulière ; chaque chapitre est en effet assorti d’une expression contenant le mot ligne. Au bout du compte,... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 08:53 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
21 juillet 2014

Capillaria ou le pays des femmes de Frigyes Karinthy

Capillaria ou le pays des femmesde Frigyes Karinthy   Je commence à ressentir les bienfaits des vacances, après une semaine de repos complet, sans aucun écran. Juste des livres, et un rythme complètement différent de celui de l’année. Ça s’appelle Bonheur ! Revenons à ce livre, et, quel livre ! Un médecin fait naufrage, et, plutôt que de se noyer, il est aspiré dans les fonds de l’océan, et, est sauvé par le peuple des Ohias. C’est un peuple de femmes, uniquement de femmes, elles s’aiment, et vivent entre elles.... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 22:47 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
07 avril 2014

Alouette

Alouettede Dezsö Kosztolányi Alouette est une femme de 35 ans, elle vit avec ses parents. Ils ont tous les trois une vie parfaitement rangée. Elle ne s’appelle pas réellement Alouette. Page 23. C'était eux, il y a longtemps, qui lui avaient donné ce nom d'Alouette, il y a très longtemps, quand elle chantait encore. Ce nom ne s'était plus, depuis, détaché d'elle, elle le portait comme un vêtement d'enfant pour lequel elle était devenue trop grande.Alouette est spéciale, elle est laide, très laide si l’on en croit la description de son... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 00:40 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
30 mars 2014

Rue Katalin

Rue Katalinde Magda Szabó Je lis, je lis, je lis… je ne peux pas marcher, alors… je lis ! Quel bonheur ! Bon, en fait, je relis aussi beaucoup, et puis, je suis arrivée à me traîner jusque la médiathèque pour prendre 2 polars, histoire de changer un peu. Encore deux semaines de repos forcé, je trépigne un peu quand même de ne pratiquement rien pouvoir faire !!!  Assez parlé de moi, passons maintenant au livre de Magda Szabó. 3 familles habitent rue Katalin. La famille Biró composé du père (le commandant), du fils... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 23:46 - - Commentaires [2] - Permalien [#]