10 avril 2017

Le Chien, la neige, un pied Claudio Morandini   Quelles belles heures de lecture j’ai passé avec ce livre. Claudio Morandini, nous explique que cette histoire est plus ou moins vraie. Son point de départ vient d’une rencontre fortuite avec un ermite lors d’une balade en montagne. Le reste, il l’a brodé. Adelmo Farandola est un vieil homme, il vit seul, isolé en montagne. Il braconne pour manger et descend quelque fois au village acheter ce dont il a besoin et que la nature ne lui procure pas. Il a décidé de ne plus se laver... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 22:59 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

27 mars 2017

Le pays des grenouilles de Pina Rota Fo Voilà un roman que je n’avais pas envie de quitter, tant par ses personnages, le pays, ou l’évolution de la société qui est décrite au fil des décennies. Le pays des grenouilles se situe en Basse Lomellina, entre Piedmont et Lombardie. C’est un îlot encadré par 3 fleuves, et où la présence de l’eau a permis de voir se développer les rizières. Au fil du livre, on découvre les différentes étapes de la culture du riz, qui est le travail de la population et son alimentation. Il faut y inclure les... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 08:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 février 2017

Ouvre les yeux de Matteo Righetto Il serait vain de dire que la séparation quel qu’elle soit, la fin d’une vie ou d’un amour ne sont pas des cassures dans nos vies, permanentes ou non. Ce livre est une « marche » vers l’apaisement, dans les deux sens du terme. Un retour dans le passé pour mieux accepter l’inacceptable. A travers ses deux personnages principaux, Francesca et Luigi, l’auteur nous entraîne avec eux dans l’ascension du Mont Latemar, pour se souvenir des temps heureux avec leur fils Giulio, et essayer de... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 17:58 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
23 juin 2016

Plus haut que la merde Francesca Mélandri Une femme et un homme se voient obligés de passer une soirée et une nuit sur une île. Ils sont en visite, ils ne se connaissent pas. Elle, Luisa, est une femme simple du Nord Est de l’Italie, elle est venue voir son mari au pénitencier. Il y est enfermé pour les meurtres de deux hommes. Lui, Paolo a anticipé sa retraite en apprenant que son fils unique était un terroriste et avait assassiné trois personnes. Ils se retrouvent tous les deux, les deux seuls visiteurs du jour, prisonniers de... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 08:03 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
01 mars 2015

Le contraire de la mort de Roberto Saviano

Le contraire de la mortde Roberto Saviano Le recueil est constitué de deux nouvelles. Le contraire de la mortretour de Kaboul Maria pense à l’Afghanistan, celle où est parti son presque mari, celle où règne la guerre, la terreur, la mort. Maria ne se mariera jamais avec Enzo, la guerre où  plutôt une mine, où plutôt les deux lui ont pris à jamais.Elle sait qu’il n’y avait pas d’autre solution que ce départ. N’était-ce pas la seule qui restait à Enzo s’ils voulaient vivre ensemble, n’est-ce pas la seule qui reste aux jeunes du... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 18:06 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
27 août 2014

Le secret de Luc d'Ignazio Silone

Le secret de Lucd’Ignazio Silone  Je n’avais lu d’Ignazio Silone que Fontamara, (que je croyais avoir chroniqué, mais non !), alors je vous conseille les sites de terre des femmes et du matricule des anges qui en parlent.J’ai lu la semaine dernière « Le secret de Luc », qui est son cinquième livre. Après lecture, je pense qu’il faut mieux commencer par ce livre, si l’on veut vraiment bien saisir la vie dans les Abruzzes (région centrale d’Italie). L’état d’esprit et de pauvreté des gens, de l’époque, les... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 21:31 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

11 mai 2014

JARDINS Les vrais et les autres

JARDINSLes vrais et les autresUmberto PastiPierre Le-Tan Je trouve ce livre étonnant, il mêle à la fois la colère, la tristesse, l’humour, beaucoup d’émotion et d’amour. Dans cet écrit Umberto Pasti dit sous forme d’humour souvent ironique toutes les horreurs que certains hommes font à la nature. Il parle de l’uniformisation des jardins, des modes, il dit que pour certains le jardin n’est plus un plaisir mais un statu social. Les « designers » en prennent pour leur grade, ce que je conçois très bien, tout comme les... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 19:43 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
23 mars 2014

Les voix

Les voix de Claudio Magris Un homme, apparemment un employé de bureau, à première vue tout à fait ordinaire, est attiré par les femmes. Pour l’instant tout va bien. Il est plus spécialement intéressé par leurs voix, mais plus particulièrement encore par la voix qu’elles laissent sur leur répondeur téléphonique ! Page 19. Ce sont les voix qui comptent. Ou plutôt, elles seules qui existent. En apparence les corps font beaucoup de bruit et occupent beaucoup de place, mais ce ne sont que des ombres, qui disparaissent quand le soleil... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 22:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 décembre 2013

Le mauvais sort de Beppe Fenoglio

Le mauvais sortde Beppe Fenoglio Agostino est le cadet d’une famille très pauvre du Piémont. Il est rare qu’ils mangent à leur faim, aussi, dès ses 17 ans, ses parents le louent dans une ferme. P. 16. Ce fut mon tour d'avoir dix-sept ans et, en dépit de la famine qui régnait à la maison, je pesais soixante-dix kilos, tant mes os étaient gros. Quand je m’endormis ce soir-là, je savais que le lendemain notre père irait au marché de Niella, mais tout seul; si bien que sa voix me fit un choc dans l'obscurité du petit matin! « Agostino,... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 21:25 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
20 juin 2012

Vert d'eau de Marisa Madieri

Vert d’eaude Marisa Madieri J’ai découvert Marisa Madieri avec son livre « la clairière » (ici), et, j’ai poursuivi mes lectures avec « Vert d’eau ». Il est écrit sous forme d’un récit journal, et relate simultanément, une partie de son histoire familiale et des moments de sa vie de tous les jours avec son mari et ses enfants. Elle nous livre ainsi des instants émouvants, dramatiques mais aussi drôles.  « Ma grand-mère n’était pas amie du grand air, ni de la lumière, et elle laissait toujours les... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 22:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]