29 juillet 2008

Poème pour block :25 juin de Marina Tsvétaïéva La vie ment inimitablement:au-delà de l’attente, au-delà du mensonge…Mais au tremblement de toutes les veinestu peux reconnaître la vie ! Comme couchée dans l’orge : une cloche, l’azur…(Comment ! couchée dans le mensonge !) la chaleur, le mur…Bredouillement, à travers le chèvrefeuille, de cent dards…Réjouis-toi donc ! –Il appelle ! Et ne le reproche rien, mon ami.Nos âmes sont ensorcelées dansdans nos corps, et déjà le front s’égare dans le rêve. Car –pourquoi as-tu... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 21:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 juillet 2008

Ma mère, ma mère,...

Poème de Sylvia Plath Ma mère, ma mère, quelle tante grossièreQuelle cousine disgracieuse ou défiguréeT’es-tu malencontreusement gardéD’inviter à mon baptême pour qu’elleEnvoie ces femmes se pencher sur mon berceau,Hocher leur tête d’œuf à repriserAu-dessus de mon front, au-dessus de mes pieds,Au-dessus de mon cœur ? Tiré du livre de Valérie Rouzeau aux éditions jeanmichelplace/poésie, collection dirigée par Zéno Bianu. Claude.
Posté par jeanlau à 12:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 juillet 2008

Révolution - Suicide

Ce sont les vacances, j'ai soit disant le temps d'écrire, de lire, de rêver, de mettre en place les idées que j’ai eu pendant cette année etc. Mais... la vie n’est jamais aussi simple...Alors en attendant... voici un petit texte de Pierre Herbart, encore un des mes écrivains préférés. Révolution de Pierre Herbart On a déjà fait un petit pas. Certains s’en contentent. Moi ce qui m’enchante c’est de penser jusqu’où on ira dans cette voie. Il s’agit de rendre à l’homme, de le rembourser. Fatalement, on arrivera un jour à... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 10:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 juillet 2008

Je suis verticale

Je suis verticale de Sylvia Plath Mais je voudrais être horizontale.Je ne suis pas  un arbre dont les racines en terreAbsorbent les minéraux et l’amour maternelPour qu’à chaque mois de mars je brille de toues mes feuillesJe ne suis pas non plus la beauté d’un massifSuscitant des Oh et des Ah et grimée de couleurs vives,Ignorant que bientôt je perdrai mes pétales.Comparés à moi, un arbre est immortelEt une fleur assez petite, mais plus saisissante,Et il me manque la longévité de l’un, l’audace de... [Lire la suite]
Posté par jeanlau à 22:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]