Il y a 8 ans ce soir, mon père a arrêté de souffrir …
Claude

 

« Il remue légèrement les doigts en essayant de se souvenir de ce qu’il a éprouvé à l’instant où il s’est penché sur le cadavre de son père. Il revoit le visage aux lèvres pincées, comme épinglé  au crâne, et qui semblait grimacer au contact d’une pensée qui mettait un temps infini à le traverser. C’est comme respirer à travers un mur qu’il ne peut traverser. Et puis flotter, l’instant d’après, à travers des êtres, un paysage, de la bourre d’images qui l’enveloppe, moins réelle qu’une ombre et en même temps plus lourde et terne qu'un morceau de plomb que son cœur martèle. »

Un chapeau dans la neige de Christian Dufourquet. Éd. Maurice Nadeau.