Le grand amour
de Pierre Etaix

Je viens de voir « le grand amour » de Pierre Etaix sur Arte. Enfin de la télévision à consommer sans modération !!! Ce film est plein d’humour, de tendresse, de poésie avec un rien de burlesque qui en fait un grand film. J’aime ce cinéma, j’aime le burlesque.

L’histoire : Pierre mène une vie bien rangée avec son épouse. Il dirige la société de son beau-père. Un jour, il tombe amoureux de sa secrétaire. Il se rend alors compte de la monotonie de son couple, et s’imagine dans des situations bien autres. C’est un petit bijou d’humour décalé. A voir, et revoir…

Extrait :
LE GRAND AMOUR (1969) extraits (film clips)

Une partie des œuvres de Pierre Etaix pour des raisons juridiques n’étaient plus visibles depuis plus de 20 ans. Depuis 2099, l’imbroglio juridique a pris fin, et les films qui suivent ont été restaurés et rediffusés (le document qui suit est copié http://www.barkalshop.com/ , site sur lequel vous pouvez vous les procurer, moi j'aimerai bien l'avoir ce coffret !!!!)  :

 

LE SOUPIRANT - 1962 - 83'

Avec Pierre Étaix, France Arnell, Laurence Lignères...
Entièrement pris par l’étude des astres, un jeune Parisien renonce brusquement, sur injonction de ses parents, à sa passion pour partir à la recherche d’une épouse… Œuvre cocasse remplie de comique burlesque, Le Soupirant a obtenu le prix Louis Delluc en 1963.

 

YOYO - 1964 - 92'

Avec Pierre Étaix, Claudine Auger, Luce Klein, Philippe Dionnet...

1925: Un millionnaire s’ennuie dans son immense demeure. Un cirque passe, tout à côté. Il reconnaît en l’écuyère son ancien amour. Elle lui a donné un fils, Yoyo. Il les rejoint lors du krach de 1929 qui le ruine. Le temps passe… Au retour de la guerre, le jeune Yoyo devient un clown célèbre donc très riche. Il rachète et restaure la demeure de son père. Mais le jour de la pendaison de la crémaillère, il préfère s’enfuir sur le dos de l’éléphant de son enfance... Hommage au cirque, Yoyo est une petite merveille de construction narrative qui revisite, d’une certaine manière, toute l’histoire du cinéma burlesque de la grande époque.

 

TANT QU'ON A LA SANTE - 1966 - 80'

Avec Denise Péronne, Simone Fonder, Sabine Sun, Véra Valmont...
Pierre est un jeune homme qui ne se sent pas à son aise dans ce XXe siècle. Tout autour de lui n’est que bruit et bousculade dans un décor envahi par les grues et les marteaux-piqueurs... Synthèse de tous les empoisonnements quotidiens, divertissement sur les plaisirs gâchés; toute la philosophie du film est dans son titre : Tant qu’on a la santé... la santé morale bien sûr !

 

LE GRAND AMOUR - 1969 - 87'

Avec Pierre Étaix, Annie Fratellini, Nicole Calfan...
Premier long métrage en couleurs de Pierre Étaix, Le Grand Amour est aussi l’un de ses plus célèbres. La province tranquille, les ragots tout puissants, le confort domestique, le couple équilibré, le travail productif: et le grand amour dans tout ça ? Est-il même possible de le rêver ? L'arrivée d'une nouvelle secrétaire dans la vie de Pierre lui en donnera l'occasion au travers d'un déploiement génial de gags, de poésie et d’inventions visuelles en tous genres.

 

PAYS DE COCAGNE - 1969 - 80'

Au lendemain de mai 1968, Pierre Étaix part filmer les Français en vacances. Il capte des éléments pris sur le vif qu'il monte et crée ainsi le premier film documentaire de construction burlesque, objet insolite et quasi-expérimental qui synthétise les contradictions de l’époque.

  

Claude